REVALPIN
Articles récents

Solitude au Gien

16 Juillet 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Une grande journée de montagne jeudi avec Brigitte et Mumu pour rendre visite à la forteresse du Gien. La marche d'approche conséquente est à la hauteur de la qualité de l'escalade. En plus, il reste de la neige dans les couloirs ouest permettant de franchir la crête de Colombron, ce qui ne facilite pas l'approche en ce mois de juillet. Mais le granit à knob du Gien le vaut bien: un régal pour l'escalade.

 

DSCN3520

Les aiguilles du Gien vues de profil.

 

Le dièdre Vernet est visible juste entre l'ombre et le soleil.

 

Encore un petit névé au pied de certaines voies.

 

 

vernet

Nous avons grimpé le dièdre Vernet.

 

C'est une classique assez majeure dans le niveau de difficulté rencontré: facile mais diablement raide et gazeux.

 

Le dièdre suit une veine de quartz formant de grosses prises franches de cristal blanc.

DSCN3541

 Tout le monde ayant la forme, nous sommes sortis par "les enfants de la Brume" dans le haut de la voie.

 

Cette voie propose une sortie directe du dièdre Vernet au dessus de la vire médiane, dans du rocher merveilleux.

 

Vous voulez une journée seule au monde sur du rocher parfait: allez au Gien! Et en traversant la zone humide du lac de Gravierette ne trainez pas, c'est bourré de moustiques affamés! De manière général, le Mercantour est assez humide en ce mois de juillet et la neige qui n'a pas fini de fondre gonfle les torrents et fait déborder les lacs.

 

 Une dernière photo de l'ambiance détendue pour la route.

Derrière les filles, on voit la fameuse aiguille décollée en haut du Gien: un vrai nichoir à Choucas qui vivent là dedans en bande!

DSCN3542
Lire la suite

Ciel blanc à l'Olan

13 Juillet 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

DSCN3417

Rien de tel que 4 jours au refuge de l'Olan, la semaine dernière, pour oublier tous les soucis, sans aucune contrainte, avec pour seul objectif de se détendre en grimpant. Même pas vraiment d'horaire à tenir, car le temps n'a jamais tourné à l'orage. Et puis la bonne humeur et les bons conseils du gardien ont participé à l'ambiance du séjour.

Il y avait bien ce ciel bizarrement laiteux et cette chaleur hallucinante à 3000m d'altitude, qui nous rappelait que les restes de glaciers au pied de la face sud de l'Olan n'en avaient plus pour long feu. Mais bon, on va pas se plaindre du beau temps en montagne quand même!

 

DSCN3413

 Les lys orangés au dessus de la vallée du Valgaudemar.

 

On monte au cirque sud de l'Olan depuis La Chapelle en Valgaudemar: le St Martin Vésubie du Valgo, en plus petit bien sûr, étant donné la fréquentation très faible de la vallée.

 

Le sentier jusqu'au refuge est long et raide. Mais on ne s'ennuie pas avec les cascades démentes que l'on coupe tout au long du chemin.

Pour les grimpeurs, il est conseillé de rester plusieurs jours au refuge pour rentabiliser les approches d'environ 2000 m de dénivelé du parking jusqu'au pied des voies.

 

 

Une fois installé au refuge, le cirque sud de l'Olan est un petit paradis pour grimpeur entouré d'aiguilles élancées depuis le Pas de l'Olan jusqu'à la Rouye. Nous en avons visité une chaque jour pour varier les points de vue sur le cirque: L'antécime sud de l'Olan, le pilier du Nounours et les Contreforts sud de l'Olan.

 

 Ici dans la plus belle à notre goût. C'est la voie "Oiseau de Passage" à l'antécime sud de l'Olan. 

 

De fantastiques envolées sur du rocher rouge, toujours à la recherche des zones les plus sculptées par le ruissellement. Et même quelques longueurs entièrement sur cupules où l'on rentre toute la main, comme des sortes de gouttes d'eau géantes.

DSCN3427

 

DSCN3440

 Le ciel laiteux de canicule en plein midi au sommet de l'antécime sud de l'Olan.

 

Au fond, les hauts sommets des Ecrins sont encore bien blancs, aux Rouies, aux Banc ou à l'Ailfroide.

 

De là haut, vue plongeante sur le  Fond Turba et un souvenir ému de Philippe Henry, maintenant décédé, avec qui j'avais fait 4 cents coups en Oisan, dont cette fameuse face Nord de l'Olan.

 

 Sur le pilier du Nounours, avec les contreforts sud de l'Olan qui pointent à gauche.

 

Finalement l'escalade de ce pilier rouge, au profil très séduisant de loin, ne nous a pas tant transcendé que ça.

 

Par contre festival ornithologique au programme avec observation de l'accenteur alpin, du tichodrome (sisi à 3000m!), de l'aigle royale et bien sûr des chocards.

DSCN3475

 

 Dernier jour au paradis de l'Olan, dans la voie "Surprenantes Soirée" nettement plus soutenues que les autres voies du cirque.

 

Contrairement à ce que l'on peut lire ici où là, l'équipement n'est si mal si on a en plus un jeux de friend pour se protéger. Par contre la voie n'est pas équipée pour les seconds dans quelques traversées engagées.

DSCN3503

 

Petite dédicace à Jean Phi. Gambaudo dont on a retrouvé les traces sur le bouquin du refuge, forcément pour de grosses bambées à l'Olan, il y a quelques années déjà.

Lire la suite

Verdon tout en 6a

23 Juin 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Trop dure l'escalade au Verdon? Les points sont loin, les cotations trop sèches et tout ça avec un gaz ébouriffant?

Pas d'inquiétude, Monsieur Faudou a pensé à vous en équipant quelques voies d'escalade qui tentent de faire mentir cette réputation.

Nous avons visité deux  itinéraires "Faudou" très abordable le week end dernier. Au programme : du plaisir à tous les étages, dans de belles dalles grises sculptées, avec des goujons même pas si loin que ça!

 

DSCN3392

Dans la voie "les deux doigts dans le nez", avec au fond le Verdon toujours en crue depuis bientôt 2 mois avec la fonte des neiges et les pluies.

 

Nous voila dans l'ère de l'escalade "plaisir" au Verdon.  Finis les renfougnes mal commodes des années 70, 10 mètres au dessus du derniers pitons. Les voies des années 2000 louvoies plutôt à la recherche du meilleur rocher avec un équipement conçu pour ne pas se faire trop peur.

 

 

 

Le lendemain escalade sur une aiguille originale non loin du col de l'Ane.

 

La vue sur le lac de St Croix est superbe et donne un cachet très hédoniste à l'escalade dans ces lieux.

DSCN3399

 

verdon1

 Le beau calcaire gris à trou du col de l'Ane. On retrouve les mêmes formations de calcaire gris sculpté à trous que dans les fameuses "Dalles Grises" de l'Escales.

Sauf qu'ici, il n'y a pas encore de patine en vu. Et avec la vue sur le lac de St Croix, ça ne gâche  rien!

 

Dommage qu'il faisait trop froid dimanche pour se baigner dans le lac après!

Lire la suite

Escalade non identifiée au Pietravecchia

17 Juin 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Ca fait un moment que l'on s'est mis à la grimpe dans le sud. Alors voila une news grimpante du Mt Pietravecchia où l'on est toujours à la recherche d'une voie d'escalade de rêve.

Ce beau bastion de calcaire perché en altitude au dessus de Vintimille doit pourtant receler quelques perles. Mais nous ne les avons toujours pas trouvé.  Dimanche dernier, avec Benoit et Muriel, nous sommes partis dans la voie  qui commence sur un pilier 50m après la source sur le sentiero degli alpini. Après s'être mis terreur il y a 2 ans dans une voie avec subitement 15m sans point dans une longueur (Altalavista); ce coup ci c'est le rocher qui laissait franchement à désirer.

Voila quand même quelques photos de ce très joli coin de montagne Ligure.

 

DSCN3355

 1 ère longueur qui démarre juste au dessus du Sentiero Degli Alpini, très fréquenté les beaux dimanche d'été.

 

Une voie bien équipée, sur un petit pilier avec une superbe vue sur tout le val Nervia jusqu'à la mer: ça commençait pourtant bien.

 DSCN3358  Le contrefort sud Est du Pietravecchia où se déroule Altalavista et quelques autres voies au profil assez raide.

 

 Ben dans un passage assez compact, avant le début du grand n'importe quoi, avec des longueurs qui passaient délibérément dans des piles d'assiettes verticales en équilibres.

 

On s'est même demandé si la voie avait déjà été grimpée tellement il y avait d'écailles branlantes en plein sur le chemin!

DSCN3364

Les rhododendrons sont en fleur.

 

Si vous allez au Pietravecchia pour la flore, vous ne serez pas déçu grâce à la diversité extraordinaire de cette montagne au carrefour de toutes les influences, méditerranéennes, ligures, piémontaises et alpines.

 DSCN3379

 

DSCN3373

Une dernière photo trompeuse sur du beau calcaire gris de montagne. 

 

Ne vous laissez pas tenter par la première longueur de cette voie sur un sigolo juste après la source!

 

Lire la suite

Le Mercantour vu du ciel

15 Juin 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Revalpin

Un reportage photo pour se distraire un peu sous la pluie, après l'entracte ACDC.

Ce sont des vues aériennes du Mercantour datant de juillet 2009 très précises, qui permettent de voir le moindre détail de notre merveilleux paysage mais aussi les dernières égratignures laissées par l'homme.

 

Suila

Des crevasses dans le Mercantour attestant sans aucun doutes la présence d'un reste de  glacier.

 

C'est la Siula en versant Nord du balcon du Gélas.

 

 Pas bien loin du Gélas, le lac Long prend des airs de banquise  arctique.

 

 

Les profondes eaux bleues se réveillent tout doucement d'un hiver bien rude.

 

 

lac long

 

Avalanche Madonne

En voila des arbres bien rangés, couchés comme des mikados.

 

Petit souvenir des avalanches extraordinaires de l'hiver 2008/2009.

 

Il s'agit du bas du couloir en face sud de l'Agnelière avec la route de la Madonne de Fenêstre 1 km avant le terminus.

 

sentier delahonte

Le Sentier de la Honte entre Rabuons et Lagarot autrement dénommé Balcon du Mercantour.

 

Construit en fin d'été 2008, il n'a pas l'air d'avoir trop souffert un an plus tard.

 

Pourtant n'a t on pas entendu "pas d'inquiétude, la cicatrice se refermera bien vite avec les avalanches et l'érosion"

 

 Une belle vue aérienne du refuge de Nice qui trône au bord du lac de la Foux.

 

Les travaux sont à peine finis en 2009.

 

On voit même les panneaux solaires sur le toit.

Refuge de Nice

 

Il y a encore beaucoup de coin intéressant en photo aérienne, comme les nombreux lacs et zones humides exceptionnellement pleins d'eau en juillet 2009, les stations de ski qui peuvent tourner au désatre visuel en été, ou encore des petits travaux ici ou là qui n'échappent pas à l'oeil perçant de la photo aérienne. Voila  un bon outil pour VIGILANCE MERCANTOUR!

Lire la suite

Stage canyon des guides à Annot

8 Juin 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Revalpin

Voila quelques images marquantes de la semaine de formation professionnelle pour encadrer l'activité canyon.

Il faut bien dire que  le canyon n'est pas vraiment le coeur de métier du guide de haute montagne. Certains auraient même une aversion prononcée pour l'eau. Alors mettre la tête sous des cascades, n'en parlons pas. A moins que les dites cascades soient glacées, et là, leurs yeux se mettent à briller.

 

DSCN9157

 Le moment clef de chaque journée de canyon: le passage au bar d'Annot.

Le débrifing va bon train sur les sensations d'humidité et de froidure de la journée.

 

Et finalement, passées les appréhensions de noyade de chacun lors de la première journée dans le Verdon en crue, l'ambiance est plutôt détendue au fil de la semaine.

Le bilan de la saison de ski de chacun se précise, et le débrinfing des expériences professionnelles de l'hiver va bon train.

Et puis, l'aptitude au canyon des guides se dessine au cours de la semaine:

Comme dirait certains prof: " les guides sont ils vraiment fait pour se déguiser au pneu au fond d'une gouille?". Certe, c'est un gagne-pain qui peut être indispensable pour compléter la saison dans le sud.

 

DSCN9162

 Préoccupation majeur des stagières pendant la semaine: comment ne pas se mouiller?

 

Par ce que déjà que notre combinaison de cosmonaute retient en permanence de l'eau contre la peau... Faudrait pas trop en rajouter!

 Parfois il a bien fallu se mettre à l'eau comme ici dans le Riolan. Quel bonheur de se faire ramener par le courant sous la cascade pour parfaire la douche de la journée.

 

Heureusement qu'il y a de beaux spots de couennes au soleil vers Annot pour sécher un peu les guides chaque soir!

DSCN9168

 

DSCN9163

On a quand même révisé moult manip de progression et de sécurité. Car il y en a quand même un rayon à apprendre pour être un parfait canyoneur.

 

Pas d'inquiétude à avoir si vous partez en canyon avec un guide de haute montagne, vous ne risquez pas de vous éterniser dans le canyon. Faites lui confiance pour la  détente.

Lire la suite

Neiges éternelles?

30 Mai 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Ca fondra donc jamais?

Bon c'est décidé. Je remise les ski une bonne fois pour toute, à moins que... Il reste encore de quoi skier sans portage pendant plusieurs semaines au col de la Cayole. Mais bon faut pas trop abuser de ces choses là...

 

DSCN9068

 Regardez un peu la caméra, les filles!

 

Samedi, dans le couloir NW du Mt Colomb.

Une belle course de neige pour l'initiation avec Brigitte et Mumu.

Le regel était bon! Les lignes fuyantes du couloir aiguisent le regard qui se porte à l'horizon vers d'autres courses encore à faire pour les hivers suivants.

 

 

Dimanche pendant que le reste de la France est sous la pluie et que d'autres sont sur la transvésubienne, le Mercantour reste ensoleillé. Quelle chance pour les sudistes! Du coup, encore une petite virée en ski vers Estenc, sans trop savoir quoi faire. Et ce sera encore du ski de rêve avec 3 descentes au programme... Pas vraiment ce que l'on attendait d'une dernière sortie. Finalement ce n'est pas facile de ce dire que c'est finit pour le ski!

 

 Face sud de la Pointe Cote de l'Ane, après avoir fait la face sud de Sanguineirette de bon matin.

 

Un boulevard de velours du haut en bas.

DSCN9113
 Ouf! On dirait quand même que le printemps daigne montrer le bout de son nez sur les branches de ce mélèze
DSCN9118

 

DSCN9135

 Et un final en beauté par le couloir N de la Tête de Gorgias encore bien rempli. Un dernier plongeon qui nous amène directement sur la route du col de la Cayolle, là où nous sommes garés. 

Mais c'était sans compter avec la  traversée du torrent gonflée par les eaux de fonte: rien de tel qu'un bon bain pour laver les chaussures de ski qui ont trop fumés cet hiver!

Lire la suite

Ski sur lac

25 Mai 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Ou comment allier les plaisirs de l'eau et du ski, en ce formidable printemps 2010 dans le Mercantour.

Nous sommes allés deux jours visiter les grands lacs d'Entraques: Barrage d'Entraques, lac de Rovina, barrage de Chiotas, lac Genova.

Avec la route ouverte jusqu'au lac de Rovina, il était encore possible de skier jusqu'à la voiture en se servant des vieilles coulées d'avalanches sous la Ciamberline. Mais c'était les derniers jours.

 

DSCN9036

 Mais tu vas où comme ça Muriel? Arrête toi quand même avant le grand plongeon. L'eau ne doit pas être très chaude!

 

Il s'agit de la descente du Passo Detritti sur l'Altipiano del Baus: un beau plongeon suspendu au dessus du lac de Chiotas.

 

 

 

 

 

Fin de la descente du vallon de Chiapous avec une belle pause en prévision sur les plages des eaux bleutées du lac de Chiotas.

 

Pour l'itinéraire, on a fait le tour de la Nasta en dormant au refuge Genova par le pas du Brocan, Remondino, le passo Detritti, et le passo del Porco: un chouette tour qui permet de passer juste au pied du sommet de l'Argentera.

 

A partir de 13h, nous avons entendu pas mal de coulées qui se déclenchent spontanément quand la chaleur gagne les couches profondes du manteau neigeux. Il faut rentrer tôt en mai! L'été arrive tout doucement dans le Mercantour.

 

 

DSCN9049
Lire la suite

Ca turbine à Isola 2000

21 Mai 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Quel vent hier à Isola 2000! Les 5 cm de neige tombés la veille étaient très irrégulièrement répartis. On a même vu de petites plaques à vent se déclencher toutes seules tôt le matin sous leur propre poid!

Pour ceux qui envisageraient encore un peu de ski depuis la station de ski, tous les départs se font encore ski au pied, que ce soit vers le col de la Lombarde, vers Druos ou vers Mercière. On est bien le 21mai?

 

DSCN8990

 Une petite photo quand même dans la face Est de la cime de la Valette. Partis pour des versants N, on opte pour un petit enchainement en neige transfo, car le vent furieux à fait disparaître toute la poudre laissant des versants N glacés à souhait.

 

 

Au fond c'est le Malinvern dont j'ai coupé le sommet. Son couloir W est sacréement rempli en cette fin de saison.

 

Du coté du Rio Fredo, ça descend encore à ski jusqu'au refuge du Malinvern depuis le versant Lombarde.

Lire la suite

Rattrapage au Lourousa

18 Mai 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Comment ça cession de rattrapage? C'est vrai que c'est une descente mythique qui mérite à elle seule le déplacement. Et en plus avec ces conditions complètement exceptionnelles, nous ne sommes pas près de l'oublier.

 

Mais il faut bien dire que l'on était pas forcément parti pour ça. Le froid tardif qui persistait en ce mois de mai, avait fait germer l'idée d'une goulotte pour faire fumer un peu les piolets dans les alpes de l'extrême sud à la fin de l'hiver.

 

DSCN8905

Un peu de poudre pour se dégourdir les guibolles

en face des goulottes du Mt Stella qui nous narguent encore. 

 

Pour tenter de snober cette audacieuse face nord, nous voila partis pour les sommets de Rocca Barbis et de la Cima del Chiapous. Cette fois ci la poudre est notre allier et les virages s'enchaînent sans soucis.

 

Les conditions de glace et mixte n'étaient pas au rendez vous, les chutes de neige successives ayant formées une carapace de neige glacée en surface sur les cascades. Après deux longueurs d'engagement déraisonnable, sans trouver de bonne glace pour l'assurage, forcé de faire relais sur lunule au vue de la faible résistance des broches, le but est déclaré.

Un petit coucou au passage aux nouveaux gardiens du refuge Morelli qui sont  montés dimanche voir l'état de la cabane après ce long hiver. Ils ont prévus pas mal de travaux de rénovations pour ouvrir vers le 20 juin. Et oui! Ce ne sera plus Miss Gabarrou qui vous accueillera à Morelli cet été, car elle a récupéré le gardiennage du refuge Remondino.

 

 Et nous voila donc lundi, à nous dire que le Lourousa si proche du refuge Morelli est peut être en bonne condition avec toute cette neige fraiche.

 

En mini ski d'approche de 1m20 et chaussures en cuire ça risque d'être chaud pour moi. Mais qui ne tente rien, n'a rien!

 

On verra bien.

 

 

DSCN8937

 

Le verdict tombe assez rapidement, quand on voit l'épaisseur de poudre présente dès le pied du couloir. On remonte le couloir en peau, en taillant des conversions sur la moitié de la hauteur tellement il y a de neige. Ca va être une journée mémorable. D'ailleurs deux italiens ayant flairé eux aussi le bon coup, nous rejoignent en haut pour nous aider à faire la trace. C'est que ça enfonce pas qu'un peu pour le coup!

 

DSCN8941

 Premiers virages suspendus dans le haut du couloir pour Muriel. Ambiance, ambiance.

 

L'aiguille du Corno Stella, vue de profil domine le pied du couloir.

 

En haut du couloir les 2 italiens de Cunéo sont excités comme des puces avec ces conditions de dingue. Le plus ancien des deux, nous avoue que c'est son 11ème Lourousa à ski et qu'il ne l'a jamais vu pareillement rempli de neige. D'après lui, il a retrouvé sa forme de 1970. Ceci est dû à la neige qui n'a pas fondu l'été dernier et qui a permis l'accumulation de deux hivers très enneigés sur le massif.

 

 Après les premiers virages sautés du haut, on prend un peu d'assurance sur la qualité de la neige et on enchaîne les courbes. Pas trop quand même pour ne pas se faire embarquer par les petites coulées de surface qui se déclenchent sous les skis.

DSCN8943

 Et on savoure la poudre du Lourousa.

 

Finalement ça le fait bien en ski d'approche car la longueur des carres n'est pas importante dans cette neige. Les sensations de ski sont complètement nouvelles  dans un couloir aussi raide. Les mini ski permettent des virages très courts et les pompes en cuire permettent une super flexibilité de la cheville.

Et puis quel bonheur de skier léger avec ces skis plutôt dédiés d'habitude aux bavantes avec tout le bardas de l'alpiniste.

 DSCN8948

 

DSCN8960

 Promis, plus qu'une et après j'arrête.

Mais c'était tellement bon!

 

Ici dans la partie médiane, il y a tellement de neige que l'on prend la branche de droite en descendant qui est d'habitude en cul de sac.

 

 

DSCN8965

L'heure du pique nique au pied du couloir. Mumu, avec son foulard à carreaux des années 70**, comprend enfin la signification du proverbe "5.1 en poudre j'y emmène ma mère"

Encore un peu abasourdi par ce hold up.

 

**foulard sentimental d'Evelyne Bovis la mère de Gilles emporté cette année à Isola2000 par une avalanche.

Désolé les potes pour ce gavage dans notre coin sans vous! A charge de revanche.

Il fallait bien que la chance nous sourit dans ce Lourousa après la tentative de l'année dernière qui avait fini par un débinage et une descente en versant sud par l'altipiano del Baus. Par expérience, les conditions de ce couloir changent très vite en cette saison. On peut le trouver glacé en haut après quelques journées de beau temps chaud car la branche du haut est au soleil tout l'après midi.

Lire la suite