REVALPIN
Articles récents

Extrait de poudre

16 Avril 2009 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Voila de quoi motiver les plus réticents à sortir encore un peu au ski en ce printemps 2009. C'est une rétrospective en image des plus belles descentes en poudre que nous avons pu faire cet hiver. Ceci juste pour vous alléchez un peu pour le weekend qui vient qui devrait nous réserver encore de la neige légère toute fraîche.

Math aux commandes ouvre une saison qui va s'avérer mythique.

Ici à la tête de Colombière en décembre.
   Début janvier 2009, c'est l'apogée de l'hiver avec un enneigement exceptionnel sur les préalpes Grassoises.

Ici, un skieur rassasié vient de se gaver en face Nord du Cheiron juste avant d'enchainer avec la face sud à 25km des plages du littoral!!!

Et dire que quand la poudreuse tombe en station, ils la dament, alors que nous la recherchons avidement tout l'hiver!!!! C'est le monde à l'envers dans ces stations!!!

 Et non toutou... c'est pas pour toi.

Le ski en poudreuse permet de faire de magnifiques traces dans la neige. Ce jour là une trentaine de skieurs ont laissés leur arabesques dans le versant Nord Est du Teillon.
 Et quand il fait très froid, au coeur de l'hiver, il est même possible de trouver de la poudreuse en face sud.

Ici Jean Pierre se délecte d'une petite godille au Lauvet d'Ilonse inondé de soleil.
 
 Plusieurs jours après la dernière chute de neige, les versants nords gardent souvent jalousement la poudre à l'abri des rayons ardents du soleil des Alpes du Sud.

Ici c'est la poudreuse  du Mt St Honorat dans le Haut Var qui est à l'honneur.

Lors d'un raid à ski, les descentes en poudre ont encore un autre charme.

Vince en versant Nord de la cime orientale de forni dans l'Ortles début avril 2009. 
   En effet, la qualité de la neige sur un tour de plusieurs jours relève plus de la chance et de l'improvisation.

Ici en face Est du Mt Zebru, nous pouvons enfin nous lâcher dans la pente après le couloir de 400m sous le bivouac Citta di Cantu.

 Descente de rêve en  Ortles face au glacier de la Minière.

Des combes entières sans une trace dans ce massif très fréquenté: c'est le privilège d'être sorti un peu du circuit classique en aérant la corde et le réchaud pour quelques refuges non gardés.
 
 Après 6j de raid, tout le monde à la banane et on finit par un festival de neige légère dans la descente du galcier du Mt Vioz.

Et si vous trouvez une neige gelée infâme ou croûtée lors de votre prochaine randonnée, n'oubliez pas que la poudre est un plat qui se mange froid: elle ne vous attendra pas souvent bien longtemps après une chute de neige dans les Alpes Maritimes. Alors feu flamme et soyez prudent... cf prochain article sur les avalanches.
Lire la suite

Toujours du ski

15 Avril 2009 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Pourquoi passer à autre chose avec l'hiver historique que nous sommes en train de vivre.
Il n'y avait pas grand chose à lire ces derniers temps sur REVALPIN, mais ce n'est pas pour autant que l'hiver est fini. Au contraire, ça skie plus que jamais dans les Alpes Maritimes. Tellement que REVALPIN tombe en rade.... Une petite couche de fraiche vient reblanchir nos montagnes chaque semaine, de telle sorte que le manteau neigeux ne diminue pas au dessus de 2000m.

Les routes et les cols sont partout en cours de dégagement et permettent d'accéder à des réservoirs de neige innépuisables ce printemps. Les routes de la Gordolasque, Madone de Fenestre et Boréon sont toutes dégagées jusqu'au terminus estival (jusqu'aux vacheries pour Cougourde).

Jojo appuie les courbes sur fond de Bégo en ce le lundi de Paques  pour lequel la montagne s'était une fois de plus fraichement  poudrée de blanc.
L'accès à la vallée de la Valmasque par le bas est bien scabreux cette année avec toute cette neige. La piste est complettement comblée et s'est transformée en pente raide au dessus des gorges.
Lire la suite

Rocca Bastera

23 Mars 2009 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Non, non ce n'est pas de "basse terre" qu'il s'agit, mais bien d'un sommet élancé au dessus de Limonetto. Après une journée venteuse samedi à Casterino, le pays Tendasque s'est rattrapé dimanche par une magnifique journée au soleil. Laurent Cilia nous a dégoté une belle descente depuis le rocher insolite de la Rocca Bastera.
La perturbation de vendredi a posé 20 à 30 cm de poudre dans ce secteur. Elle est restée froide jusqu'à dimanche, mais le vent a beaucoup chahuté cette chute providentielle tombée la veille du week end.

 La Rocca Bastera est bien cette magnifique aiguille au centre de la photo.

Vu d'ici, le sommet ne parait pas taillé pour le ski... Et pourtant.

Situé entre le Chiamossero et la célèbre cime de l'Abisse, cette combe à l'accès un peu raide ne fait pas le poids. Et pourtant elle recèle des sommets superbes pour le ski.  L'ambiance est très alpine dans un cirque de montagne dominé par la face nord de l'Abisse. On atteint la rocca Bastera en montant par derrière en ski jusqu'à une selle neigeuse 30m sous le sommet. Seuls les derniers mètres nécessitent de monter dans les rochers à pied jusqu'au sommet de ce phare au milieu de la combe.

Charlie fait parler la poudre dans la descente de la Rocca Bastera.

La neige froide était parfois un peu plaquée par le vent et il fallait chercher les  passages plus abrités pour pouvoir se lacher  dans la pente.
Le Mont Frisson s'élance juste devant le Viso qui pointe au fond.

Son versant sud peut également être un bon objectif à venir pour la neige transfo.

Du sommet de la Rocca Bastera, il est possible de faire une boucle en redescendant dans le cirque au pied de la face nord de l'Abisse. Un itinéraire à repérer à la montée permet de longer les rochers de l'Abisse et de rejoindre l'itinéraire de montée seulement au fond du vallon.

Laurent dans le couloir du bas  de la descente, où la neige devient excellente.

Encore une belle journée dans le val Vermagna que les tendasques ont adopté depuis longtemps comme annexe de la Roya.

Lire la suite

Le printemps est là

16 Mars 2009 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Qui dit printemps, dit transfo. C'est le culte d'un savant mélange de neige est d'eau sur quelques centimètres surmontant un fond de neige dure regelée. Le ski devient facile comme sur une piste bien préparée par la dameuse. Ca tourne tout seul et on se prend à rêver comme chaque année que l'on a fait de sacrés progrès en ski cet hiver.

Ca paaassseee!
 
En plus ce printemps est très enneigé par chez nous et tout est skiable.... même la "cabane mouton" dans la combe de la Guerche au dessus d'Isola.

Encore un alpage sous la neige pour un bon moment.


Ce week end nous a emmené d'Isola 2000, jusqu'à Bagni Di Vinadio pour une boucle de ski 4****. En plus les termes de Bagni permettent une bonne récupération musculaire grâce au SPA et aux massages. Idéal pour repartir en pleine forme vers les cimes le lendemain.
La boucle en ski de randonnée depuis la France vers Bagni di Vinadio présente de multiples variantes possibles, mais toutes sont relativement techniques pour descendre sur les versants italiens abrupts et sauvages. Quel contraste entre la vallée de la Guerche où quelques fleurs pointent déjà le bout du nez et la vallée de Bagni di Vinadio où les locaux s'entraînent encore au piolet traction sur une tour de glace.


Face sud du Mt Stelière. 
Face à nous, dans l'ombre c'est la longue vallée de St Anna qui descend du col de la Lombarde.
Arrivée au village de Bagni Di Vinadio après une folle descente de 1400m de dénivelé, où l'on a même trouvé un semblant de poudreuse nichée dans ces immenses versants Nords Italiens.
 

Ici aussi l'hiver a été rude, mais aucune maison n'a été rasée par les avalanches centenaires.
L'urbanisme piemontait serait il plus prévoyant des risques naturels que l'urbanisme de notre folle vallée de la Tinée? En tout cas la culture du risque d'avalanche est bien présente chez nos amis piémontais: Cunéo news.

Descente mythique de la face sud de la cime Rognosa de la Guerche. Tout au fond, vue plongeante sur la route d'Isola 2000.


Pour l'itinéraire, il faut suivre en haut la sensationnelle crête sud sur 350m de dénivelé, puis basculer à droite pour rejoindre la cabane mouton par de larges couloirs.

  Muriel sur la crête sud aérienne de la Rognosa del Guerche, sur fond de Mounier.
Lire la suite

Grande traversée nordique....

9 Mars 2009 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

La Grande Traversée de la Colmiane aux gorges de Valabre: ce n'est quand même pas du ski nordique mais on s'en rapproche. Samedi, nous nous sommes lancés avec Mumu, Vince, Mathieu et Martin depuis la Colmiane en direction du Giraud. Heureusement  Vince déborde d'énergie et nous fait une trace éprouvante dans une grosse épaisseur de neige fraîche collante. De traversée, en traversée à flanc par les lacs des Millefonts on se dit que le retour par le même chemin risque d'être bien trop plat.
 Arrivée au sommet de la Cime des Lauses à la suite d'une divagation  dans les vallons des Millefonts à la recherche des pentes les moins avalancheuses.

Arrivée au sommet de la cime des Lauses, un brin de folie et d'enthousiasme général nous fait opter pour une descente en versant Nord par le vallon sauvage de Mollière et ses 2000m de dénivelé négatif jusqu'à la route de la Tinée. Contrairement à toute attente, le retour en stop à la voiture n'a pas posé de problème, mais cette descente interminable n'a pas été un grand moment de ski académique. Dans le vallon de Margès, en dessous de 1800m d'altitude, la grosse épaisseur de neige fraîche était si collante qu'il aurait fallu bien plus de pente pour se faire plaisir à ski. Puis le bas du vallon de Mollière a nécessité une grosse demi heure de portage. Finalement cette randonnée nous aura permis de faire un plein de sauvagerie avec le village semi abandonné de Mollière, les dizaines de culots d'avalanches monstrueuses obstruant le fond du vallon, les gorges encaissées du bas entre des versants de 2000m de dénivelées.

La place centrale du village de Mollière qui hiberne sous la neige.

On a l'impression d'être dans un décors de far-west en traversant ce village désert. Les brigands, en embuscade sur le toit d'une ruine, vont ils nous détroussés de nos ski high tech?

Dimanche la neige fraîche était déjà un peu mieux tassée et le ski se faisait plus agréable. Les conditions de neige devraient s'améliorer assez vite en ce début de semaine pour tendre vers la moquette parfaite à 10h.

Descente, avec vue mer, sur St Grat  dans la vallée de la Gordolasque depuis les environs de la Vallette de Prals: un régal de beau ski par rapport à la veille.

Il doit y avoir environ 1m de neige tassée dans le bas des pentes rarement enneigées en versant sud au-dessus de St Grat!!

 

Lire la suite

Mt des Merveilles

5 Mars 2009 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Voila une belle photo de notre Mercantour pour patienter sous le déluge à Nice, en attendant le retour du beau temps le week end prochain.


C'est la pente sommitale du Mt des Merveilles lors du dernier jour de beau temps par ici, qui date déjà de samedi dernier!
La transfo est au top, la mer de nuage sur le littoral renforce l'impression de plénitude et la suite de la descente sur la Gordolasque par le Pas de l'Arpette le vallon d'Empuorame ne va pas nous décevoir. Cette saison, le bas du vallon passe très bien en descendant dans le magnifique canyon qui s'encalle sous la conduite forcée EDF.  C'est le vallon indiqué par l'itinéraire ski de la carte IGN. On débouche comme par magie directement sur le barrage au niveau du parking de la Gordolasque.
Par contre cette combe est mal pratique à la montée et il vous faut faire une boucle, comme nous par le pas des Conques par exemple ou par les Verrairiers. Merci à Fred de nous avoir tuyauté sur cette rando en partant du parking.
Lire la suite

Les Balcons d'Ilonse

25 Février 2009 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Goulottes, Couloirs et mixte

Les Balcons d'Ilonse: Une hivernale au Brec d'Ilonse débouchant à 1738m. Il fallait bien aller voir un jour de plus près cette pyramide perchée tout au fond du vallon de Duina. C'est chose faite ce dimanche 22 février après une tentative avortée en janvier.
Vu depuis le village d'Ilonse, un itinéraire semble se dessiner dans la face Nord. Mais une fois au pied, il n'est pas évident de trouver le bon point de faiblesse permettant de franchir la barre continue du bas. Heureusement il y a ces vires de neige obliques qui laissent espérer un cheminement possible.

 Remontée dans les couloirs au pied de la face Nord du Brec d'Ilonse.

Il ne doit pas y avoir autant de neige chaque hiver par ici? Cette année des avalanches  avaient même purgées jusqu'en bas du versant.

Le repérage du mois de janvier nous aura permis de trouver la coulée de glace clef permettant d'atteindre le
premier balcon.

Ou va où là???

La coulée de glace du bas était deux fois plus grosse le 22 février que lors du repérage de janvier.

Si cette résurgence est bien gelée, le reste de la voie doit être en condition.
 Traversée du premier balcon d'Ilonse.

On a laissé un piton pour s'autoassuer avant une partie descendante de la vire.

 L'itinéraire suivi comporte 3 passages de ce type de plus en plus gazeux.

De couloirs en balcons, la glace se fait rare en montant et, dans le haut, il n'y avait plus que les fissures et les mottes de terres pour ancrer les piolets. La dernière rampe de neige sous le sommet a été très difficile à gravir à cause d'une énorme épaisseur de neige inconsistante accumulée par le vent. Quelle émotion en sortant sur le cône de neige directement au sommet du Brec d'Ilonse avec le soleil couchant sur le Mercantour étincelant. En haut, même pas une trace de raquette en vue 10j après la dernière chute de neige: Bienvenue dans le grand désert des Alpes Maritimes. Du coup le retour au col de la Sinne a été un grand moment d'orientation pour suivre un chemin qui avait disparu sous les quantités de neige, les branches des arbres abattues, les coulées, le tout brouillé par les traces de faune sauvage qui rajoutent à l'incertitude...
En arrière plan les dômes du Lauvet d'Ilonse se dorent au soleil.
 
Ce sont des sommets idéales pour des balades tranquilles à ski ou à raquette avec une pente jamais raide.
Lire la suite

Les Balcons d'Ilonse

24 Février 2009 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Topos

Les Balcons d'Ilonse: Une hivernale au Brec d'Ilonse débouchant à 1738m.
L'article du parcours du 22 février à lire ici.

TD, 800m dont 300m de couloir d'accès
Bienvenue à Ilonse ou "la cité des chats". En face de vous, voila du mixte qui doit être assez souvent en condition en moyenne Tinée. On aperçoit la face Nord du Brec d'Ilonse pendant quelques secondes en passant sur le Viaduc de Bancairon en remontant la Tinée. Le rocher pourri dans la bas de la face se transforme en calcaire relativement sain dans le mixte du haut.

Approche:
Depuis le village d'Ilonse, descendre à flanc de versant par le sentier mal marqué du Pas du Boeuf qui est le cheminement historique reliant les habitants d'Ilonse au village voisin de Bairols. Suivre ce chemin jusqu'à ce qu'il coupe le ravin de Bernia à environ 900m d'altitude.

Description:
De là, remonter directement le couloir en face de vous jusqu'au pied de la première barre rocheuse en suivant un ruisseling de glace. Traverser un peu au pied de la barre pour trouver une cascade de 70m (4 en glace) résurgeant miraculeusement dans un dièdre et permettant d'atteindre sans encombre le premier balcon clef. On arrive en bout de vire dans un couloir en cul de sac. S'échapper à gauche dans la foret pour atteindre le grand couloir médian. Le remonter jusqu'à ce qu'il soit fermé en haut par une barre déversante. Traverser alors sur une vire à droite pour arriver dans l'axe d'une mini goulotte se terminant par un dièdre sec (M4). La remonter jusqu'à arriver à la rampe de neige sommitale. Négocier la dernière barre par un passage commode tout au bout de la rampe et déboucher directement au sommet. Matos: 4 broches, 6 pitons, un petit jeux de 6 friend. Les nombreux sapins permettent un assurage commode.

Descente:
Rejoindre la route reliant Pierlas à Ilonse au col de la Sinne, par le chemin du col de St Pons.

Lire la suite

L'hiver se poursuit

21 Février 2009 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Voila une photo / topo d'une rando à ski classique, chère aux habitants de la Roya : le Sommet Rouge
Depuis Castérino, le versant Nord présente 800m de dénivelé et il conserve longtemps la poudreuse à l'abri du soleil et du vent dans la forêt clairsemée de mélèze.



Comme toutes les Alpes Maritimes en ce moment, la vallée de Castérino est très bien enneigée. On peut partir ski au pied depuis le lac des Mesches ou la station de ski de fond de Castérino dans un paysage hivernal. C'est le bon moment pour rendre visite à ce spot phare du ski de rando de la vallée de la Roya.

En bonus, une vue du week-end dernier sur la mer et l'Esterel depuis le sommet de l'Authion où il est possible de bricoler des petites descentes à ski sans trop de dénivelé avec une vue 4 étoiles.

Lire la suite

St Honorat

29 Janvier 2009 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Voila encore un peu, beaucoup, passionnément de poudre en face nord du St Honorat ce jeudi.
Pour les conditions de neige : c'était croûté même en versant nord en dessous de 1500m. Au dessus la couche de poudre fraîche et légère va croissante jusqu'à 40cm. Puis c'est complètement soufflé et pelé en haut sur les crêtes exposées au vent.

Le  Père Noël c'est réfugié à Guillaume suite à l'euphorie habituelle des fêtes de fin d'année.

Pour se reposer d'ici l'année prochaine rien de tel que le calme du Haut Var.

Le St Honorat ne doit pas être le dernier spot de ski à la mode en versant Nord au vu du regard interrogateur des habitants de Pra d'Airaud (dernier hameau de Sauze) quand ils nous ont vu débarquer avec nos skis. Pourtant cette année il doit bien y avoir 80cm de neige à ce village!! L'itinéraire du chemin qui monte par le versant de Pra Farina permet d'accéder à la crête Est du St Honorat en rive droite du vallon de la Maïris. Par contre plus de chemin visible en forêt sous les mètres de neige, mais la trace dans la profonde est faite pour ce week end... Profitez en!


Arrivée lunaire sur la crête Est du St Honorat.

En arrière plan le Dome de Barrot et les sommets de Valberg

Pour la descente, l'itinéraire de montée ne nous a pas motivés à cause de la crête pelée par le vent et du couloir du Gias et de l'Adres qui nous a paru avalancheux. Nous avons donc improvisé une belle boucle en descendant directement dans la combe au nord du sommet pour rejoindre les cabanes de Maïris. Ensuite un petit vallonnement  sympathique en rive gauche du torrent nous a ramené vers les moulins ancestraux du village et à la voiture. Bon choix finalement pour visiter le coin de fond en comble.

Jean Pierre Courtin se régale de la poudre du St Honorat.

 Et puis de toute façon pas besoin de bonne neige tu te débrouilles aussi très bien dans la croutée! 
 Mais où est la cabane du berger de Maïris?

C'est dingue cet enneigement dans les Alpes du sud cette année!!

Derrière c'est la face Nord où nous sommes descendus.
 

Les moutons ne sont pas prets de remonter dans les parcs d'altitude. D'ailleurs les bêtes commencent à avoir faim sans pouvoir sortir de l'étable dans les vallées et les camions de foins arrivent (à prix cher) pour dépanner.


Lire la suite