REVALPIN
Articles récents

Rattrapage au Lourousa

18 Mai 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Comment ça cession de rattrapage? C'est vrai que c'est une descente mythique qui mérite à elle seule le déplacement. Et en plus avec ces conditions complètement exceptionnelles, nous ne sommes pas près de l'oublier.

 

Mais il faut bien dire que l'on était pas forcément parti pour ça. Le froid tardif qui persistait en ce mois de mai, avait fait germer l'idée d'une goulotte pour faire fumer un peu les piolets dans les alpes de l'extrême sud à la fin de l'hiver.

 

DSCN8905

Un peu de poudre pour se dégourdir les guibolles

en face des goulottes du Mt Stella qui nous narguent encore. 

 

Pour tenter de snober cette audacieuse face nord, nous voila partis pour les sommets de Rocca Barbis et de la Cima del Chiapous. Cette fois ci la poudre est notre allier et les virages s'enchaînent sans soucis.

 

Les conditions de glace et mixte n'étaient pas au rendez vous, les chutes de neige successives ayant formées une carapace de neige glacée en surface sur les cascades. Après deux longueurs d'engagement déraisonnable, sans trouver de bonne glace pour l'assurage, forcé de faire relais sur lunule au vue de la faible résistance des broches, le but est déclaré.

Un petit coucou au passage aux nouveaux gardiens du refuge Morelli qui sont  montés dimanche voir l'état de la cabane après ce long hiver. Ils ont prévus pas mal de travaux de rénovations pour ouvrir vers le 20 juin. Et oui! Ce ne sera plus Miss Gabarrou qui vous accueillera à Morelli cet été, car elle a récupéré le gardiennage du refuge Remondino.

 

 Et nous voila donc lundi, à nous dire que le Lourousa si proche du refuge Morelli est peut être en bonne condition avec toute cette neige fraiche.

 

En mini ski d'approche de 1m20 et chaussures en cuire ça risque d'être chaud pour moi. Mais qui ne tente rien, n'a rien!

 

On verra bien.

 

 

DSCN8937

 

Le verdict tombe assez rapidement, quand on voit l'épaisseur de poudre présente dès le pied du couloir. On remonte le couloir en peau, en taillant des conversions sur la moitié de la hauteur tellement il y a de neige. Ca va être une journée mémorable. D'ailleurs deux italiens ayant flairé eux aussi le bon coup, nous rejoignent en haut pour nous aider à faire la trace. C'est que ça enfonce pas qu'un peu pour le coup!

 

DSCN8941

 Premiers virages suspendus dans le haut du couloir pour Muriel. Ambiance, ambiance.

 

L'aiguille du Corno Stella, vue de profil domine le pied du couloir.

 

En haut du couloir les 2 italiens de Cunéo sont excités comme des puces avec ces conditions de dingue. Le plus ancien des deux, nous avoue que c'est son 11ème Lourousa à ski et qu'il ne l'a jamais vu pareillement rempli de neige. D'après lui, il a retrouvé sa forme de 1970. Ceci est dû à la neige qui n'a pas fondu l'été dernier et qui a permis l'accumulation de deux hivers très enneigés sur le massif.

 

 Après les premiers virages sautés du haut, on prend un peu d'assurance sur la qualité de la neige et on enchaîne les courbes. Pas trop quand même pour ne pas se faire embarquer par les petites coulées de surface qui se déclenchent sous les skis.

DSCN8943

 Et on savoure la poudre du Lourousa.

 

Finalement ça le fait bien en ski d'approche car la longueur des carres n'est pas importante dans cette neige. Les sensations de ski sont complètement nouvelles  dans un couloir aussi raide. Les mini ski permettent des virages très courts et les pompes en cuire permettent une super flexibilité de la cheville.

Et puis quel bonheur de skier léger avec ces skis plutôt dédiés d'habitude aux bavantes avec tout le bardas de l'alpiniste.

 DSCN8948

 

DSCN8960

 Promis, plus qu'une et après j'arrête.

Mais c'était tellement bon!

 

Ici dans la partie médiane, il y a tellement de neige que l'on prend la branche de droite en descendant qui est d'habitude en cul de sac.

 

 

DSCN8965

L'heure du pique nique au pied du couloir. Mumu, avec son foulard à carreaux des années 70**, comprend enfin la signification du proverbe "5.1 en poudre j'y emmène ma mère"

Encore un peu abasourdi par ce hold up.

 

**foulard sentimental d'Evelyne Bovis la mère de Gilles emporté cette année à Isola2000 par une avalanche.

Désolé les potes pour ce gavage dans notre coin sans vous! A charge de revanche.

Il fallait bien que la chance nous sourit dans ce Lourousa après la tentative de l'année dernière qui avait fini par un débinage et une descente en versant sud par l'altipiano del Baus. Par expérience, les conditions de ce couloir changent très vite en cette saison. On peut le trouver glacé en haut après quelques journées de beau temps chaud car la branche du haut est au soleil tout l'après midi.

Lire la suite

La Madone de Fenestre Météo

9 Mai 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Un peu de ski à la Madonne ce week end, à la recherche des courtes fenêtres météo qui se sont entre ouverte chaque matin dans le Mercantour. On peut encore skier quasiment jusqu'aux vacheries, à 5min du parking. La neige était poudreuse et froide samedi comme en plein hiver. Dimanche elle a transformé en surface dans les versants au soleil le matin. Le refuge est ouvert sur réservation.

 

Samedi nous sommes allés jusqu'au sommet du Gélas avec Patrick, Arnaud et Mumu.

Beaucoup de monde montait jusqu'au Balcon ce jour là : les habitués de St Martin, comme les skieurs du littoral venus profiter des conditions encore hivernales en mai.

 

DSCN8814

Vue grandiose sur la vallée de la Gordolasque encore bien enneigée sur les hauteurs depuis les balcons du Gélas.

 

Chaque matinée est un émerveillement sur le paysage encore très hivernal qui persiste dans le Mercantour.

DSCN8819

 Un peu plus tard au sommet du Gélas le brouillard arrive déjà et nous prive de la vue.

 

Pour se donner une idée de la hauteur de neige là haut, la croix sommitale a disparue!

 

 Patrick profite de la fraiche entre deux bancs de brouillard.

 

Pas facile de skier parfois dans la purée de poids sans y perdre tous ses repères. Mais au fait j'avance ou je recule?

Sans titre 1

 

 Arnaud au pied du Petit Caïre de la Madonne de Fenestre juste avant l'arrivée du gros mauvais temps.

 

Les caïres de La Madonne sont encore loin d'être en condition pour l'escalade rocheuse à moins d'aimer le mixte sévère et les plaquages de neige sur dalle.

 

DSCN8833

 

Dimanche la météo ressemblera beaucoup à celle de la veille avec des nuages qui arrivent dès 10h. Du coup on décide de rester moins haut en altitude, en dessous des brouillards, en faisant une boucle par le Pas du St Robert et le col Ouest de Fenestre.

 

DSCN8844

Mumu sur le versant nord du Pas du St Robert, qui propose une belle descente jamais tracée sur le versant italien vers le refuge Soria.

 

La limite de l'enneigement coté italien est situé au refuge Soria: plus rien en dessous de 1800m même en versant nord.

 DSCN8845  Un peu de poudre sur fond de Cresta Maura pour finir la saison en beauté avant l'envahissement  journalier des nuages.
Lire la suite

Tour Intégral du Valmalenco

28 Avril 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Voyages

Le Valmalenco : une vallée du Valtelline italien sûrement plus connue pour ses carrières de Serpentine que pour le ski de haute montagne.

DSCN8485  La serpentine est une pierre verdâtre et compacte qui se découpe et se poli très bien pour toutes sortes d'usages: toiture, mur, dallage, et même des bijoux.

 

Pourtant cette vallée est fermée par de célèbres montagnes comme la Bernina ou le Mt Disgrazia. Nous voila donc partis la semaine dernière pour une grande bambée en ski pour faire le tour de la vallée en passant par les sommets et couloirs skiables sur notre chemin: Sasso Nero, Piz Palu, Cime Misaun, Piz Tschierva, Piz Muongia, Fuorcla Da Glüschaint,  Mt del Forno, Mt Sissone, Mt Poida, Passo Cassandra.

La météo a été avec nous, une fois passé la tempête du 1er jour qui nous a quand même bien contrariée: obligé de décaler le raid d'une journée, nous avons loupé le dernier jour d'ouverture de la station de Chiesa di Valmenco et il a fallu commencer le raid par 2000 m de dénivelé en partant de Gussepe. Une entrée directe en matière pour ce raid au longues étapes.

 

Le massif de la Bernina présente de nombreuses possibilités de raid à ski beaucoup plus abordables à travers ses immenses glaciers et barres de séracs.

 

DSCN8495

Premier jour:

La grosse trace à faire dans la fraiche ne nous décourage pas pour cette longue étape jusqu'au refuge Marinelli.

 

Non loin du sommet du Sasso Nero, l'heure est déjà au remodelage du chignon avec les sommets géants au fond: Piz Roseg dans les nuages et Bernina juste à droite.

 DSCN8511  Et déjà les premiers virages dans une poudre de cinéma en face nord du Sasso Nero.

 

DSCN8545

 Deuxième jour, sur la traversée très esthétique des Piz Palu à 3900m: un parcours de funambule sur le fil entre Italie et Suisse.

 

Après deux jours à faire la trace coté Italien, nous retrouvons pas mal de monde sur ce sommet très fréquenté coté Suisse.

 

 Descente du Piz Palu sur le refuge Boval. Au fond c'est le sommet de la Bernina avec sa magnifique "biancograt" qui est la belle arrête neigeuse de droite.
DSCN8552
 Gavage de poudre en versant nord du Piz Palu. C'est la seule descente tracée de notre raid à ski: On voit bien que l'on est très proche des remontées mécaniques Suisses de Diavolezza.
DSCN8555

 

DSCN8566  Petit matin du 3ème jour au pied des séracs du Piz Morteratsch.
 DSCN8624  Descente en face sud du Piz Tschierva avec toujours les grosses chutes de séracs de la Bernina pas bien loin.

 

 Perdus dans des montagnes sans traces, nous cherchons la bonne brèche pour basculer sur le glacier suivant.

 

Heureusement les cartes suisses sont précises et malgré le recul des glaciers on trouve toujours notre chemin.

Sans titre 1

 

DSCN8630

 Arrivée au superbe refuge Coaz niché au pied des glaciers avec au fond le Piz Roseg.

 DSCN8649

 4 ème jour: retour sur le Valmalenco.

 

Descente du couloir de la Fuorcla da Guschaint. Le haut du couloir orienté ouest dégel trop tard et il nous faudra le descendre d'abord à pied avant de chausser les skis au milieu.

DSCN8669 Descente du Passo Tremogia pour rejoindre le haut Valmalenco à Charriego. Au fond on voit les pistes de ski de Chiesa d'où l'on est parti au début du raid.

 

 5 ème jours: journée de repos qui tombe bien dans la vallée pour laisser passer une petite perturbation.

 

Puis nous repartons pour les trois derniers jours permettant de boucler le circuit par la traversée du haut Valmalenco où les refuges ne sont pas gardés.

DSCN8682

 

 

Ici sur le grand glacier del Forno au pied de la cabane Forno atteinte le 6ème jour.

 

Le paysage  se ferme de grandes faces granitiques, nous rappelant que nous sommes à quelques encablures du Piz Badile bien connu des grimpeurs.

 DSCN8707

 

DSCN8723

 7ème jours:

On commence par la traversée du Mt Sissone et son beau versant sud déjà transfo à 10h.

 DSCN8740  Descente de la Selle di Pioda au pied du Mt Disgrazia: une montagne qui a fait la une de beaucoup de chroniques alpines en Italie avec des faces intéressantes pour l'alpinisme.

 

 Dernière nuit en montagne au refuge Ponti. On finit les réserves de nourriture jusqu'au dernier gateau.

La cartouche de gaz est vide et les sacs sont allégés, mais la tête, elle, est pleine de souvenirs de glisse et de beaux sommets traversés.

 

Cerise sur le gateau: Je suis obligé de finir le raid en mode télémark à cause des tallonières arrières de mes fixations qui ont rendus l'âme... Trop de ski?

 

DSCN8741

 

DSCN8797

 8ème jours : dernière grande descente du passo Cassandra sur le glacier de Ventina au pied des séracs de la face sud du Mt Disgrazia. 

Et ça skie agréablement bien jusqu'au village de Charriego: le bonheur pour finir en beauté par une belle descente de 1500m.

 Sans titre 2

Retour en bas de la vallée. Le printemps est arrivée là où l'on avait déposé la voiture une semaine plus tôt. 

 

Les champs de fleurs ont remplacé la neige.

 

De retour à Nice, il reste un peu de neige dans le Mercantour?

Lire la suite

Pas de baston au Basto

14 Avril 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Aujourd'hui le massif du Basto s'est présenté sous de bonnes augures pour une partie de ski au coeur de ses couloirs avec Mathieu, notre revenant de Malaisie.

Conditions de neige: 10 cm de poudre en Gordolasque, parfois plus dans les combes où elle s'est accumulée.

On descend tout juste en ski jusqu'à la piste du fond du plat de la Gordolasque par le mur des Italiens (rive droite) ou sous le lac Autier, mais plus pour très longtemps.

DSCN8444

 Aujourd'hui un tour au dessus du lac Autier pour profiter encore et encore de ces conditions au top dans le Mercantour.

 

Ici au pied des Basto, avec au fond le Neiglier et le Ponset qui ferment le paysage.

 

Froid très piquant ce matin.

 

 Et hop nous voila dans les entrailles des Bastos. Plus exactement nous montons au pas de Fantino par son couloir Ouest. Quelle ambiance dans ce couloir étroit et sinueux!

 

Il est si encaissé que l'on ne voit pas trop si il passe du bas. Surprise, c'est pas trop pire: aujourd'hui 5m de glace au niveau de crux et le reste en neige dure ou poudre.

DSCN8447

 

DSCN8457

 En versant Nord-Est ça chausse les skis 10m sous le Pas de Fantino.

 

Et c'est parti pour quelques minutes de glisses grisantes jusqu'au lac des Basto: la journée est déjà réussie, tout le reste sera du bonus, le bonheur est déjà là.

DSCN8462 Mat trace la route sur fond de Bégo. Du bonheur cette neige fraîche.

 

DSCN8471

 Au retour, on tourne au plus près des Basto en fouinant un peu pour trouver un couloir descendant sur le versant du lac Autier sans faire le détour jusqu'à la baisse du Basto.

 

Et on finit par trouver le versant nord de la brèche N du Basto: une belle pente derrière Mat juste à gauche de la grande paroi rocheuse.

 

La boucle est bouclée.

Le rentrant à la voiture, le sandwich oublié nous a attendu sagement: finalement on peut randonner sans rien manger une demi journée! Assez pianoté, je file à la cuisine, j'ai comme un petit creux....

Lire la suite

Ski XL au Boréon

11 Avril 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Et hop... Voila deux jours de grand ski qui se sont bien goupillés vers la Cougourde avec Patrick Mura, futur passionné de ski de randonné.

Le premier jour, nous avons fait une incursion sur les versants italiens du Mercantour en empruntant le tour du Brocan.

DSCN8388

Patrick dans la descente versant Est du Pas du Brocan. En toile de fond ce sont les versants Nord de l'Agnel et du Caïre de l'Agnel qui pointent vers le ciel.

 

Après un départ matinal dans les crocus qui sortent déjà au Boréon, nous voila en haute montagne! Et il ne fait pas si chaud, car la neige avait à peine transformée dans ce versant pourtant plein Est.

 

Paysage époustouflant dans la combe du lac Génova.

 

A gauche c'est le Guillié vu d'un angle pas trop habituel et à droite c'est la pointe rocheuse du Brocan dont nous avons fait le tour ce samedi.

DSCN8397

 Après une grande séance de traçage pour remonter, nous arrivons au col de la Ruine par un peu d'alpinisme.

 

Et Patrick est toujours en forme!

Quel physique!

DSCN8399

 

 

DSCN8401  Descente sur le refuge de Cougourde dans une neige transfo à point. On se sent tout d'un coup super fort en ski! Ca tourne tout seul comme sur une piste.

Repos bien mérité sur la terrasse / solarium du refuge de Cougourde, avec Mumu tout sourire après sa séance de godilles au soleil.

 

Dédicace en passant au gardien Alex qui nous a concocté des lasagnes délicieuses!

On comprend pourquoi certains montent jusqu'ici juste pour y manger!

 

 DSCN8405

 Dimanche on profite de la transfo dans le vallon des Caïres Nègres qui débouche à une baisse technique entre Pélago et cime Baissette.

 

Voila de quoi travailler son style à la descente.

 

Puis le mauvais temps arrive en cours de journée.

DSCN8425

 

Il naigeait "dru" ("fort" pour les nissarts) cet après midi au Boréon. La saison de ski est loin d'être finie dans le 06!

Pour les conditions d'enneigement au Boréon:

- on porte les skis jusqu'à 150m au dessus de la vacherie dans la combe des Erps

- on skie encore jusqu'au parking par les vacheries du Boréon moyennant quelques petits déchaussages dans la forêt sous peirastrèche.

Lire la suite

Du ski à Enaux en avril!

6 Avril 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Enaux : Petit village loin de tout au dessus de Guillaume. Pas évident de dire que ça skie par ici à première vue, sur cette rando de moyenne montagne. Mais avec les conditions de neige extra du haut Var dès 1400m, la journée a été royale avec Mumu et notre skieur local du Haut Var: Guillaume qui "préfère le freeride à la guerre"

 

Le moral n'était pourtant pas au plus haut le matin même, 100m au dessus d'Estenc, quand on trouve ça:

 

DSCN8328

Une petite plaque qui se décroche juste sous nos skis après 15min de montée à Estenc! Demi tour à la voiture.

 

Le vent furieux soufflant tout en haut de la vallée du Var formait des accumulations de partout, même dans les fonds de vallée.

 

 

 

 

Heureusement, la belle poudre beaucoup moins soufflées des Fourcheïres nous attendait plus bas au dessus de Villeneuve d'Entraunes.

 

 Conditions de rêve aux Fourcheïres ce lundi de Pâques sous le soleil qui fait son retour dans le sud.

 

Vue panoramique sur les sommets du Mercantour tout au fond du paysage.

DSCN8336

 

 

DSCN8360

 Vue plongeante sur la vallée du Var depuis la crête sommitale assez étroite des Fourcheïres.

 

Plus bas, on voit la crête blanche assez "sure" qui sert d'itinéraire de montée. Et juste à gauche de celle ci, ce sont les belles pentes de descente avec des trouées et petits couloirs dans le mélèzin.

 

Le tout forme une descente soutenue et grisante jusque dans les restanques d'Enaux: un sommet taillé pour le ski.

 DSCN8373

 Guigui reprend des bonnes sensations en ski. Ici en plein délit de grandes courbes dans cette merveilleuse descente.

 

On reconnait le style du surfeur et du long-boarder.

 DSCN8379  Le vallon central est resté bien froid aujourd'hui et la neige n'a pas bougée pour notre plus grand bonheur.

Arrivée à Enaux, la neige avait déjà fondue sur les 200 derniers mètres du chemin pris à la montée. Quel contraste d'arriver dans le village avec les primevères qui sortent et le gazon qui commence à verdir!

Lire la suite

Noir et Blanc à Juisse

1 Avril 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Un petit reportage noir et blanc de la sortie d'aujourd'hui avec Franck à la combe nord de Juisse. Non! Je ne me mets pas aux effets de style old scool! C'est l'appareil photo qui a choisi ce mode tout seul comme un grand!

 

DSCN8316

 Picnic royal au sommet de la cime de Juisse. Les brumes et autres neiges de ce matin sont évacuées vers l'Italie.

 

On va pouvoir profiter de cette poudre tombée le matin même!

 

Derrière, la crête allant de l'Agnel à la cime de Lombarde resplendie au soleil.

La météo était un peu hivernale aujourd'hui avec une neige qui est restée froide en versant nord: une ambaince assez noir et blanc finalement...

Et effectivement, on s'est gavé dans la combe Nord de Juisse.

 

Franck prend un peu d'angle et ça tourne avec les oreilles!

 

15cm de neige fraîche, avec par endroit toujours pas mal d'accumulation de neige roulée.

DSCN8318
 Sous l'Agnelière le sourire est là! La descente est royale: toute la combe à tracer pour nous tout seul!
DSCN8321

 

Encore suffisamment de neige sur le chemin du vallon de Cougourde pour ne pas toucher de pierre sur tout le parcours. 

Lire la suite

Valmasque en folie

29 Mars 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Les conditions de neige sont redevenues excellentes dans le Mercantour. Après la pluie de la semaine dernière ça fait plaisir de voir que le stock de neige est encore XL dans le Mercantour.
Ce week end nous avons fait que du bon ski du début à la fin en toutes orientations. Moquettes en Sud et Est, 15 cm de poudre formée de neige roulée en Nord au dessus de 2200m.
Le regel est de nouveau très bon. Pas vu une seule coulée d'avalanche, même face sud aux heures les plus chaudes. Les conditions de goulottes et mixtes ont l'air de nouveau très bonnes. Il y a  pas mal de glace dans la face nord du Mt St Marie par exemple. Avis aux amateurs.

Sans titre 1 On commence notre périple de deux jours par un couloir en face Nord du Mt St Marie.

C'est un bon moyen pour rejoindre le refuge de Valmasque sans remonter les fameuses (coupe) gorges de Valmasque qui sont assez dangereuses en fin d'hiver quand la route est comblée par les avalanches.

En connaisant bien, de nombreux couloirs de toutes difficultés permettent de traverser la crête entre Fontanalbe et la Valmasque.



Sans titre 2  
Un peu de ski encordé, en haut du couloir N du Mt St Marie: Une bonne façon de tester la neige et de se familiariser avec la pente quand il faut attaquer direct dans le pentu en haut.
 DSCN3241  Plus bas ça déroule sur fond de Chaminaye.

Une couche de grains roulés bien agréable à skier, du genre polystyrène,  est présente jusqu'en bas du couloir: à surveiller lors des prochaines chutes de neige par-dessus ces véritables  roulements à bille!
Le soir même, c'est la foule au refuge de Valmasque qui d'habitude est plutôt désert: 2 chercheurs du CNRS de Nice et un groupe de 9 !!!!!! qui arrivera très tard dans la nuit après avoir galéré dans les (coupes) gorges de Valmasque.
Le lendemain, c'est parti pour une grande bambée panoramique avec 4 cols au programme pour rentrer sur Castérino, toujours sans passer par les fameuses (coupe) gorges de Valmasque.
DSCN3263

  Et hop première descente de la brêche de Charnassère sur le lac de l'Agnel.

 

Plus aucune trace d'âmes qui vivent en vue. Combien de skieurs viennent par là chaque année?

Ca se compte peut être sur les doigts de la main?

 

DSCN3270
DSCN3295

Le deuxième col du jour nous réserve une descente de rêve soutenue et variée en plongeant sur le lac Vei del Bouc.

 

Attention! Il y a pas mal de barres juste au dessus du lac qu'il faut contourner soigneusement.

Vue grandiose depuis le passo del Vei Del Bouc: 3ème col du jour.

 

Au fond c'est le versant Est de L'argentera sous les cirrus.

DSCN3307

 Dernière descente en poudre dans le large vallon del Sabbione.

 

Au fond on voit le dernier petit col du Sabion à franchir pour rentrer (enfin!)  sur la France par la magnifique Valette du Sabion plongeant sur Castérino.

DSCN3310

Et pour finir, toute la faune de nos montagnes du sud nous réserve un accueil de fête dans les pentes sud du Sabion: seules les bouquetins peu farouches se prêtent à l'objectif de l'appareil photo.

Mais nous avons vu aussi en 10 minutes et 300 m de dénivelé: chamoix, mouflons, un renard des neiges, un aigle, et le tout agrémenté de virages tout en douceur dans la neige transformée à souhait pour ne pas trop déranger tout ce beau monde.

mouflon

Lire la suite

Caïre Nègre du Mercantour

18 Mars 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Jeudi belle journée de ski alpinisme avec Mumu au couloir Est du Caïre Nègre. Depuis le temps que l'on attendait la neige transfo pour aller tester ce beau couloir qui plonge sur les Erps! Finalement nous avons pu profiter du créneau juste avant que le bas du vallon des Erps ne passe plus en ski dans la forêt.

Sans titre 1  Le versant Est du Caïre Nègre du Mercantour avec à droite la cime du Mercantour.

Le couloir doit bien coter environ 4.4 pour la branche sommitale qui est nettement plus raide que le reste du couloir plus large.
 
L'accès au sommet du caïre Nègre en faisant le tour par le vallon de Cerise permet de monter en ski à 100m du sommet. Mais il faut être à peu près sûr des conditions de neige pour accéder à un couloir de cette manière par le haut.

 Mumu plein gaz dans le couloir Est du Caïre Nègre du Mercantour.

Au fond, les aiguilles dressées du magnifique Pélago ajoutent à l'ambiance des lieux.

Pour info les goulottes du Pélago étaient bien pauvre en glace. Mais ça coule, donc au prochain coup de froid, c'est bon...
DSCN8219

Plus bas la pente s'adoucie.
La belle cime de Baissette s'élance dans le ciel. Le skieur parait bien petit, écrasé par la grandeur du paysage.
Tient encore un bel objectif en neige transfo avec un final bien technique versant Sangué sur cette cime de Baissette.

 DSCN8230

DSCN8239  Du beau ski tout en douceur dans la neige transformée de la combe des Erps.
Yaaa oouuuu!
Un vrai bonheur.

Tout en bas il fallait déjà déchausser 2 fois pour franchir la forêt au dessus du gite du Boréon, mais c'était encore honorable pour mi-mars.


Lire la suite

Descente de rêve au Bec de Marseille

15 Mars 2010 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Non, il ne s'agit pas d'un sommet des Calanques, mais bien d'une belle pointe de la vallée de la Tinée.
Ce week end, les conditions de ski de randonnée étaient royales après un hiver souvent maussade ou avalancheux.
Avec Thierry et Jean Pascal nous sommes allés rendre visite au Bec de Marseille où les skieurs sont assez rares.

Thierry juste sous le sommet du Bec de Marseille avec la chaîne frontalière du Ténibre /Corborant au fond.

C'est notre deuxième montée après quelques virages en face sud de la Tête de Cloifret dans une neige déjà alourdie par le soleil.

Après l'autoroute à ski du Mt Aunos, il n'y a plus personne par ici! Du grand ski sauvage en Tinée.
DSCN8179

DSCN8182 Du sommet, belle vue sur les pentes Nord du Mt de Pierre Chatel.

Plus loin les cimes de Fort Carra et de Sanguinierette ferment le paysage.
 DSCN8189 Ski aérien sur le fil de l'arête Est du Bec de Marseille, perché entre Demandols et Gialorgue. Mais on va où comme ça?

Ce début de descente prend des allures de ski alpinisme.

 Et voila la poudreuse tant promise du versant nord: Jean Pascal en plein carving.

Et ce n'est que le début d'une descente de 1100m de dénivelée tout en poudre à peine un peu plus lourde en bas jusqu'au torrent de Gialorgue.


DSCN8190
 Pas une trace dans le vallon de Maisonnette: toute la descente est pour nous trois. Enfin presque...  les chamois et mouflons nous nargueront au dessus de la piste de Gialorgue.

Un véritable plaisir du haut en bas sous un ciel bleu limpide. Le soleil aurait il reprit ses appartements dans le Mercantour?


 DSCN8194

Lire la suite