REVALPIN
Articles récents

B3 au Riolan

13 Mai 2005 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Evitez de partir grimper dans les gorges du Riolan si la météo n'est pas stable.

On a pris la rincée aujourd'hui avec Pierro dans "Pitter Pan". Pourtant c'était pas la motivation qui manquait en partant dans la 4ème longueur poussé par les grondements du tonnerre. Puis fatallement : "Putain t'as vu le rideau de pluie qui avance vers nous!!!"

Pendant le rappel: "Au fait Pierro, on est descendu au pied de la fallaise par un canyon sec, non? Et il y a même un rappel tellement la clue est raide! Ca va être impossile à remonter si ça se met en eau!" Après une petite vérification sous des trombes d'eau il faut se rendre à l'évidence: séance de bartassage obligatoire pour contourner la clue.

Lire la suite

Transfo pour l'Ascension

9 Mai 2005 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Apparement Martin s'est encore fait bien plaisir en ski du 5 au 8 mai 2005. Bon ski à partir d'Isola pour un tour du Malinvern avec options multiples. Son commentaire:

La neige etait nickel, bien qu'en quantite limite par endroit. On a fait un remake du Malinvern en 2 jours et en passant par d'autres cols et sommets, puis un mont Pelat hier sur de la moquette. Quasi pas de portage grâce à l'ouverture de la Cayolle!

La Cayolle est ouvert et la Bonnette surement dans quelques semaines. Profitez en. Il a neigé quand même un peu dans ces contrées de frontière avec l'Ubaye en fin de saison. Grande pente, parfois même sur fond herbeux au programme avec les narcisses qui crêvent la couche quand la fonte s'accélère. Que du plaisir!

Lire la suite

B4 au Lourousa

8 Mai 2005 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Le Lourousa en mauvaise condition ce vendredi 6 mai. Commentaires de Robin Utzmann et Alice qui avaient fait le déplacement de Menton vers la terre promise de l'Argentera:

Ben, bon gros but au Lourousa! On a vu le couloir, on a vu la neige gelée et on a vu le vent du Nord. Bilan, on a meme pas cherché à monter le couloir. On a vu 2 gars descendre le couloir dans l'apres midi, c'etait pas tres beau à voir, le surfeur a tout descendu en dérapage (on se demande pourquoi il n'y a plus de neige dans ces couloirs en été!!!). Le skieur a fait le plus de traversées possibles pour ne pas tourner...
C'est peut être à tenter avec une meteo plus chaude. Sinon, c'est skiable autour de 2100m.

Lire la suite

Affluence au Verdon

7 Mai 2005 , Rédigé par Tournier Publié dans #Escalades

Beaucoup de monde à LA PALLU pour ce WE rallongé de l'Ascension. Les niçois, les Grenoblois et quelques Briançonnais ont rempli les terrasses des bars et le camping dans une joyeuse ambiance pour fêter l'arrivée de l'été.

La température est idéale pour y grimper en ce moment. Il fait même encore un peu frais à l'ombre le matin. Parmis les voies effectuées dans le cadre de ce stage du CAF "initiation grande voie", on retiendra que beaucoup de grimpeurs vont dans les mêmes secteurs surfréquentés lors de ces WE de printemps. A éviter par exemple: Saut d'homme avec 10 cordées le même j. Pour être tranquille dans des belles voies pas trop dures: Les Cacous, Roumagaou, Adieu Zidane et Hissage Nocturne au bout des gorges vers le lac de St Croix, et pleins de nouvelles voies pas encore sur le topo mais sur le site incontournable: http://www.leilagramusas.fr

 

 Enchainement de piliers à l'Escales. De quoi grimper pour toute une vie dans ces gorges.

 

 Les baumes et multiples grottes, caractéristiques du bas des fallaises au Verdon

 

 Les vautours toujours plus nombreux à jouer avec les ascendences dès que le soleil chauffe

 

 Apprentissage de la pose des coinceurs... Pas facile! Heureusement que les goujons ne sont pas loin.

 

 

 

 

Lire la suite

Le Pré du Fou

3 Mai 2005 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Topos

 

Fin avril cette ligne ne voyait encore quasiment pas le soleil. Par contre granit flamboyant aux alentours le matin : superbe. Pour l'ambiance lire le récit.

Lire la suite

Robin et Alice veulent nimper ce WE

3 Mai 2005 , Rédigé par Tournier Publié dans #Ski

Ils pensent aller vers le Laurousa. Est ce que ça passera? Surement des nouvelles sur le site du Nice Crew lundi.
Lire la suite

Nimp Week end à Questa

1 Mai 2005 , Rédigé par Tournier Publié dans #Goulottes, Couloirs et mixte

Ca faisait déjà pas mal de temps qu’on avait prévu d’aller buter vers Questa. C’est donc parti avec Greg dit le Chameau, Bruno dit la renfougne et Sergio dit le Grec. RDV à 23h au refuge tout le monde est là. Quelques virées à ski autour des Tablasses avaient laissé imaginer de belles lignes de glace.

Samedi on commence par un bon vieux B2 dans le goulet qui descend de la Selle du Préfouns. Glace transfo dans la longueur clef et ça dégringole toutes les 5 min. Demi tour.

Ensuite on se venge dans celle de gauche qui forme une grande diagonale à gauche vers le sommet du Préfouns. Et là, Bingo : c’est raide, c’est bon, de la bonne glace mais pas trop, un bouchon de neige coriace pour pimenter le tout. On l’appelle " le Pré du Fou ". Topo Ici. On se régale. Une longueur d’approche pour se mettre dans le bain. Puis 4 longueurs où ça grimpe avant de rejoindre la pente de neige menant au sommet. Belle ambiance dans un granite rouge serti de glace. On se croirait à Cham. Il y a même une cordée derrière pour le prouver. Mais ils ne parlent pas anglais : c’est Serge avec Grego.

Que demander de plus ? Un peu de hauteur, c’est vrai. Mais n’est ce pas là le charme des ces courses des Alpes Maritimes ou l’on peut prendre le temps de se tromper, de flaner , de perfectionner sa technique. Et puis pour les affamés il est largement possible d’enchainer 2 lignes dans le coin pour rentabiliser l’approche.

Dimanche personne n’est motivé pour retourner dans le vallon du Préfouns. Une belle variante de retour sur Isola consiste à gravir la Tête de Claus. Dimanche le couloir de gauche en face sud était bon : neige dure, 10m de cascade, ambiance encaissée. Par contre les descentes en face ouest de Claus et de la Brèche des Cotasses étaient aussi en neige dure : attention aux zipettes.

Lire la suite

Hiver 2005 : nouvelle glaciation?

2 Avril 2005 , Rédigé par Tournier Publié dans #Cascades de glace

Petit comeback sur un hiver pas comme les autres...

Une nouvelle ère glacière s’est installée dans les Alpes Maritimes en ce début d’année. Les conditions exceptionnelles ont concerné toute la France cet hiver pour la pratique de la cascade de glace. Cependant on se souviendra particulièrement du grand cru 2005 dans le Mercantour pendant quelques années.

La chute du thermomètre s’est fait attendre jusqu’à début janvier. Mais une fois conquis la côte d’azur, le froid ne s’est pas laissé mettre dehors jusqu’à mi mars. Avec des hauts et des bas (surtout des très bas !) la température a permis de figer les cascades rebelles et impétueuses des Alpes de l’extrême sud. Certains diront qu’il manquait de neige pour former de la glace par le jeu du gel et du dégel. Mais les glacièristes lourdement chargés de broches et pitons en tous genres savent toujours tirer profit des caprices de madame météo. L’absence providentielle de neige facilitera donc l’approche.

Pas beaucoup d’eau? Il faut donc aller là où ça coule généralement beaucoup. Ce sera l’année des gros débits. Ouvrons vite un topo de canyon. En cherchant ceux qui présentent les plus hautes cascades et qui sont assez en altitude, le choix est vite fait. La cascade de l’Ouch à Isola en est un magnifique exemple. Beaucoup de monde a pu profiter de son englacement exceptionnel, même si le débit qui ne s’arrête jamais grondait encore sous sa carapace de glace.

Les glacièristes s’en sont donc donnés à coeur joie et de nouvelles lignes ont vu le jour. C’était l’année ou jamais pour progresser en glace dans le 06 et les initiations à la cascade ont fleuri un peu partout.

De la glace dans toutes les vallées : dans le Var d’Estenc à Puget Theniers, la Tinée de Saint Dalmas à Bancairon, le Cians, et même un peu en Vésubie et en Roya.

  Quelqu'un a t il osé gravir la Peira cet hiver? La basse Vésubie se parrait en tout cas de beaux glaçons le long de la route.

 

De la glace pour tous les goûts : du facile et du très raide, du cassant et du sorbet, à l’ombre et même en plein soleil cette année, taillée avec des marches ou encore vierge de trace, lisse ou à la surface très travaillée, sans le moindre passage en rocher ou typée très dry...

Plusieurs cascades qui avaient été rarement grimpées jusqu’à présent ont vu des dizaines de parcours cet hiver, comme la magnifique Chabanals à Demandols. Les semaines passent, mais on a toujours des projets plein la tête. Et si jamais il ne refaisait plus aussi froid d’ici plusieurs années? Vite, il faut grimper toutes ces cascades plus rares les unes que les autres. J’ai un projet dans le haut Var, mais déjà un collègue m’averti qu’il a repéré de la glace à Gialorgue et qu’il a grimpé une cascade magnifique dans le Cians. Les jours de congé manquent pour profiter de tout et il faut faire des choix. Heureusement le froid perdure beaucoup plus longtemps que d’habitude pour le bonheur de tous.

L’euphorie nous quitte avec l’arrivée du redoux. Le printemps s’installe. Le fracas des chutes d’eau reprend ses droits et l’avenir de nos piolets et crampons se trouve un peu plus haut en altitude. Les niçois maintenant bien affûtés vont-ils déferler dans les goulottes des Alpes ce printemps?

Lire la suite

Cascade du Piolart

10 Mars 2005 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Topos

La journée de dimanche s'annonce magnifique. La température ne daigne toujours pas remonter. Ce sera donc encore une cascade plein sud au programme. J'avais déjà repéré quelques draperies éphémères qui ne touchent jamais dans le versant sud de la vallée de Sestrière. On file donc avec Greg et Sylvain vers St Damas le Selvage avec pas mal de matos de rocher en vu d'attraper un de ces glaçons plus ou moins suspendu. Et là, juste au dessus du village surprise: La cascade du Piolart est en fait énorme du haut en bas!!! Exit piton et chausson. On part léger, les lunettes de soleil vissées sous le casque.

On allucine d'être aussi chanceux. La cascade cotait de 5 à 6 suivant les variantes en 2 longueurs avec relais derrière la base du rideau du haut. Glace magnifique et très travaillée. Une fois en haut on découvre qu'il y a en fait encore une longueur surprise dans le plus pure style du Mercantour: un gros tube plein soleil tombant d'une paroie de rocher extrèmement pourri, 4+, 45m. Du haut descente facile à pied rive droite.

 

En partant du village on ne voit que la partie haute. Mais au détour du chemin on découvre ça: 90m de glace travaillée par le soleil des A.M.: Ca ne se reffuse pas.

 

 Premier relais dans une grande grotte derrière le rideau.

Greg essaye de prendre les choux fleur à pleine main: ça glisse autant qu'avec ses tout nouveau quark. Comment faire alors?

 

 Le tube du haut préservé des regards. Impossible à voir du bas et même depuis la route de Sestrière en face.

Du bon sorbet en cette fin de matinée.

 

 Les deux vainqueurs du jour n'en reviennent toujours pas, une fois sortie dans les alpages à Mouflons. C'était un rêve ou bien?? Le village enneigé de Saint Dalmas en fond.

Lire la suite

Cascade de Thiery

10 Mars 2005 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Topos

Oui, oui. C'est bien la première cascade de ce long canyon qui était grimpable cet hiver. Ambiance insolite pour cette unique longueur avec 2 tubes reposant sur du Tuf. Greg, Sylvain et moi n'avions encore jamais vu ça!! Raideur dans le 4, glace fragile mais relativement protégeable.  

Depuis le magnifique village perché de Thiery, descendre sur le flan sud par le chemin qui rejoint le vallon de l'Arsilane à travers les jardins et restanques. Descendre dans le ruisseau de Thiery juste avant que le sentier ne traverse sous le village. Accès au pied par un rappel de 45m. (Les arbres sont surement plus solides que les vieux gougons de canyon).

Lire la suite