REVALPIN
Articles récents

Il neige? Ou Pas?....

24 Novembre 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Difficile de savoir ce qu'il tombe en ce moment dans le Mercantour. Apparement les précipitations sont concentrées sur la cote et il pleut moins dans les massifs internes. En tout cas la limite pluie/neige doit être haute, car il pleut au sommet des pistes sur la webcam d'Auron. D'ailleurs Isola 2000 qui avait promis une ouverture le 25nov(demain!!) a repoussée au 2 décembre.

Certains ont déjà osé sortir les planches cette semaine dans le 06, comme Mathieu Blanchard l'intrépide: sa sortie sur skitour . En haute Tinée ça passait. D'ailleurs ça n'a quasiment pas fondu cette semaine en versant nord.

 

Lire la suite

L'hiver est arrivé

20 Novembre 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Et oui. Les premières neiges sont arrivées vendredi 17 nov dans le Mercantour pour blanchir un peu les champs de cailloux à partir de 1900m. Plus de 40cm soufflés à 2800m. Les journées sont courtes, le soleil rasant peine à réchauffer l'ambiance en plein midi. La glace se forme aussi à toute allure en versant nord. Il n'y a plus que les chamois qui montent au sommet des crêtes pour glaner quelques herbes jaunies déneigées par le vent.

La tour Sud de l'Asta Sottana dresse fièrement ses 250m de roc à 2750m d'altitude au dessus du Vagliota.

Le soleil se couche sur le Mt rose en arrière plan.

Depuis notre passage au pied de la tour de l'Asta ce printemps, l'envie d'aller grimper un peu sur cette magnifique aiguille était repoussée de week end en week end. Toujours pas de neige en montagne la semaine dernière... Le projet était donc fixé pour dimanche avec une montée au bivouac la veille. Mais c'était sans compter avec l'arrivée subite des froidures et du manteau blanc vendredi.

On se retrouve donc à monter au bivouac Costi en basket, avec une paire de mini gants pour 2. Heureusement il y a le poëlle et quelques arbustes aux alentours pour se réchauffer un peu. D'après le bouquin du bivouac, il n'y a pas beaucoup de visiteurs chaque année dans ce coin. La voie Noli Piana est la seule qui a l'air parcourue par les rares grimpeurs de la tour. TD soutenu, bien équipée de pitons dans les longueurs de 5+. Descente en rappel possible dans une voie de 1995 "Alla ricerca del tempo perduto".

Muriel dans les dernières longueurs de la voie Noli Piana.

C'est la première voie ouverte en 1973 en plein centre. Elle est aussi appelée "la directissime " à juste titre.

Vue plongeante sur le Bivouac Costi-Falchero tout petit en bas sur la crête enneigée.

 Le chemin est un peu compliqué pour arriver au bivouac en hiver et mieux vaut connaître déjà le coin en été.

Malgré l'orientation plein sud, l'ambiance est restée assez hivernale toute la journée. La sous couche est là. On va bientot pouvoir sortir les skis?
Lire la suite

Les Niçois envahissent les Calanques

14 Novembre 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

La grande armée de Nice a encore frappé fort dans les calanques avant même que les Marseillais n'aient le temps de bouger le petit doigt. Une vingtaine de grimpeurs du CAF de Nice sous la direction du Général " Benoit Degroisille" auraient avalé plus de 450 longueurs de calcaire blanc alors que les Marseillais les attendaient dans un site plus abrité du mistral. Seul un certain "Philippe Henry" a débusqué les intrus après leurs méfaits au parking le 11nov. Mais il n'a pas eu le temps de donner l'alerte dans une ville focalisée par les monuments au mort...

Ils se sont  directement attaqués aux monuments du coin, comme ici à la Grande Candelle.

Un binôme de l'armée niçoise en marche dans "Armata Calanqua" après 11 longueurs au soleil.

Les voies piquées aux Marseillais lors de ce week-end commémoratif: la Civa, l'arête de la Grande Candelle, Armata Calanca, Soud Patrol, Songe d'une nuit d'été, l'arête de Cassis, le Fil du Rasoir, la Commune, Borabora, Marie-Jacqueline, le Dièdre du Renard

Le premier rappel pas commode de la traversée "Borabora". Il faut penduler un peu pour attraper le relai.

Le mistral souffle dans la Calanque de Morgiou comme pour déloger les niçois; mais ils ne tomberont point à l'eau.

La traversée "Marie Jacqueline" s'enchaine bien avec la Borabora. Elle est plus facile, mais qu'est ce que c'est beau...

Lire la suite

Migration au sud?

9 Novembre 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Les accros de rocher se réfugient dans le sud. L'automne avancent et du coup les destinations agréables au soleil se raréfient. Le binôme Verdon / Calanques est assez prisé pour le week-end ou encore la petite falaise bien orientée à coté de la maison. Contrairement aux Alpes Maritimes, l'équipement de nouvelles grandes voies de niveau abordable, y est en plein boum ces dernières années, grâce à une poigné d'équipeurs motivés (merci Casta.). Plein de belles voies en 6a/b max dans ces 2 massifs avec du beau rocher tout neuf et crépi pour user vos chaussons. Profitez en bien!! En plus c'est la saison.

Lire la suite

Un automne au chaud

30 Octobre 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

La chaleur devrait encore durer 2j. Grâce à cette météo estivale la montagne est encore accueillante comme fin aout, le monde en moins. Les feuilles des arbres tardent à tomber et les marmottes ne veulent pas rentrer en hibernation.
Pour trouver de la neige en versant nord, il faut monter à 3000m. Dans les écrins, on pouvait grimper en face sud sur les paroies les plus hautes perchées ce week end sur du rocher tiède!

Les voila les fameuses forêts de mélèzes tirant sur le jaune: Un privilège des alpes du sud....
Tient tient, le Pic du Coup de Sabre vu de profil, si près...qu'on pourrait le toucher.

 C'est l'Oisan sauvage qui est à l'honneur.
L'épaule W du Pic Sans  Nom présente 450m de granit redressé au soleil. C'est parti pour une journée de bronzette en altitude le 29oct!!!

La chaleur, le beau rocher, une voie Cambon bien équipée: "on est pas là pour se faire engueuler", tout le vallon du Sellé pour nous tout seul, c'était trop beau pour durer.
Mais voila, un peu trop ambitieux, nous sommes partis avec l'objectif d'empiler la voie avec la traversée mixte jusqu'au sommet du Pic sans Nom. L'acclimatation en Bolivie se sent. On avance à coup de grande longueur dans la voie avec les gros sac contenant le bazar pour la suite. Mais une fois au sommet de l'épaule le moral baisse aussi vite que le soleil en cette saison. Le vent glacial monte du versant nord, l'arête plâtrée ne parait pas commode du tout, on ne connaît pas la descente, bref c'est le mal de rimaye. On retourne sagement vers les rappels de la voie pour ne pas finir cette belle journée de nuit.

La face sud de la Barre des Ecrins encore bien sêche. 

Ca grimpe encore même tout là haut... mais les jours sont comptés maintenant.
Muriel fuse vers le sommet de l'épaule. Faut pas trainer quand il fait nuit à 17h40 avec le changement d'heure.
 L'Aillefroide Orientale et Centrale. Les faces nords sont déjà bien platrées.  Est ce que ça suffit pour les voies typées goulottes? Pas sûr.

Mention spécial pour la face NW du pic sans Nom supendue au dessus de la face nord. Nous étions juste à coté au sommet de notre épaule. C'est compact, haut, raide, surement ingrimpable se dit on en regardant découragé le chemin qu'il reste à faire jusqu'au sommet du Pic par l'arête W. Pourtant 2 voies existent déjà : "La Chapoutot / Lemoine" et "L'éloge de la Fuite" (une voie extrème Briançoniçoise!). 
Lire la suite

St Jeannet

26 Octobre 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Après un petit tour sur notre Baou international, j'ai remarqué que la corde fixée depuis au moins 3 ou 4 ans dans la longueur en 8 équipée sous la "Proue" était toujours là. J'ai souvent trouvé que cette corde bleue, fixée dans le pilier le plus élancé de St Jeannet, à coté duquel passe pas mal de voies classiques, gâchait un peu l'esthétique du site... sans y prêter plus d'attention.
Mais en faisant la fameuse voie de "la proue", je trouve que c'est franchement désagréable de grimper les 15 derniers mètres de la 2ème longueur de la proue (qui sont les plus beaux dans un mur crépi et gazeux) avec une double corde qui traîne dans l'axe. Si le propriétaire l'a oublié là et ne donne pas rapidement signe de vie, je pense que le prochain qui fait cette voie pourra la récupérer sans état d'âme!  Il y a des mains courantes plus qu'utiles à fixer dans l'accès à certains sites.
Lire la suite

C'est l'automne

23 Octobre 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Revalpin

Cette fois ci on y est. Il pleut 1 jour sur 2 et les jours commencent à être sérieusement plus court. Heureusement il y a les belles couleurs rouges orangées qui éguaient petit à petit nos forêts.
En falaise, mieux vaut éviter certains dévers et leurs résurgences. Les secteurs verticales (sans hautes paroies au dessus) sont ceux qui sèchent le plus vite en général.
Dans le Mercantour, le saupoudrage a disparu jusqu'à 3000m. Tous les secteurs de grimpe sont donc encore praticables. Mieux vaut éviter quand même les versants nords, car en altitude ils sont couverts de mousses qui sèchent mal en cette saison. Tranquilité assuré: c'est le désert depuis mi septembre.
Lire la suite

Dévers Rouges

18 Septembre 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Le déluge est passé en fin de semaine dernière. Il y a de l'eau dans les canyons et certains ont même trouvé des débits sympatiques dans des canyons réputés "sec". Pour grimper il vallait mieux être abrité sous un déves. Une bonne occasion de faire un peu d'artif pour savoir définiivement planter toutes sortes de pitons.

Le Teillon, à Castellane, est une bonne école d'artif avec 3 ou 4 voies d'artif évidentes dans les fissures au centre. Les rappels sont en place au relai et on peut donc s'essayer sur une ou 2 longueurs dans un cadre exeptionnel. Le rocher est assez bon, le dévers pas trop important...

Le Teillon:

Ici on peu apprendre tranquille à monter sur la dernière marche des étriers pour frapper le prochain piton.

Il y a tout ce qu'il faut :   passage sur crochet, petit pendule, des gros trous pour les friends, des couplages, des coins de bois...

Dimanche on est allé grimper au Verdon. Au vue du déluge s'étant abbatu sur la Palud samedi, soit on se lançait dans un programme : zizague entre les résurgences, séchage des gouttes d'eau, zipette à cause de la boue, essorage des cades... Soit on allait rendre visite à la paroie rouge. Ca tombe bien, on avait révisé l'utilisation de la longe ropman et des étriers la veille. On s'est lancé dans Mescalito qui est apparement une des plus classiques d'après le topo: une voie mixte artif / libre. Pas besoin de piton, un gros jeu de friend jusqu'au 3.5 camalot utile mais pas indispensable.

C'est parti pour les 11 longueurs de Mescalito. Un voyage extraordinaire dans le rocher rouge à l'abri de tout ce qui peut tomber du ciel: pluie, grèle, base jumper...

Mumu attaque L5 dans un rocher aux formes étranges, trous géants, anses, poignés, grottes!! On se croirait dans les calanques aux Futur Croulants l'espace d'une longueur.

 

Dans L6, il vaut mieux prendre la variante en 7a sur spit car la voie historique a été déséquipée!

On arrive alors a un relai des plus confortables dans une jolie grotte suspendue en pleine paroie.

Reste encore 3 longueurs dures bien équipées pour passer en A0 dès que nécessaire. 

"Jour de pluie actif, allez faire de l'artif". On était pas les seuls à avoir cette idée au vue de la brochette de grimpeurs suspendu à leur protaledge au milieu des dévers de la Castapiagne.

Lire la suite

Col St Raphaël

29 Août 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

On est allé visité ce beau rocher de l'Esteron pour se remettre à l'escalade.

Attention. Contrairement aux indications du topo des AM, il faut prendre coinceurs, cablés, sangles et un marteau pour parcourir ces voies. Seul le début d'une voie en 7a à l'air spité. On a fait "Ame Caline" et c'est du bon terrain d'aventure. Des cotations vraiment pas données et des clous qui mériteraient d'être retapés.

Lire la suite

Les Etoiles Noires de l'Argentera

17 Juillet 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

En redescendant du Mt Stella il y a 15j, on se disait bien que ça devait grimper dans ce grand bouclier de dalles au pied de la face sud de l'Argentera. Bingo, en fouillant les topos du refuge Morelli, plusieurs voies récentes existent; même une ouverture de Philippe Batoux. Dans la série des créations de Gabarrou, voila une voie qui débouche directement tout au sommet du massif: "les Etoiles Noires". Topo détaillé sur Denali sud.

Le bivouac del Baus accessible en 1h30 du refuge Genova.

On a bien failli dormir à la belle étoile en cherchant le bivouac la veille à 23h. Mais le jeux en vallait la chandelle pour passer une nuit romantique    en altitude

Saurez vous trouver Muriel dans cette grande face Sud Est, habillée de couleur "noire étoilé" pour l'occasion...

Du bon rocher et une ambiance d'altitude dans cette voie.

Le sommet de l'Argentera Sud, où l'on retrouve avec amusement notre petit mot laissé avec Sergio il y a 1 mois lors de la Traversée du cirque de l'Argentera.

Au final, une belle vue sur les lacs Genova, et une orientation au soleil doivent permettre d'envisager d'aller grimper dans cette face tard dans la saison. Les alentours du bivouac sont peuplés de gigantesques bouquetins (la taille d'un cheval! ) pour les amateurs de faunes sauvages.

Lire la suite