REVALPIN
Articles récents

Devinette

15 Janvier 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Cascades de glace

Dans la ligné des 3 photos mystères exposées à Alticoop pendant les fêtes, voila un cliché pris ce WE dans la région. On n'a pas pu toucher à un seul glaçon pour cause de bronchite carabinée, mais on a découvert un spot rêvé pour les glaciéristes:

- cascades presque toujours en condition (même ce WE!!!)

- des cascades au soleil 1h le matin pour le plaisir des rayons traversant la glace

- une ascension surement mythique au dessus d'un lac miroitant!!!

Réponse à poster dans les commentaires pour gagner la gloire.

Lire la suite

Vive les fleurs

8 Janvier 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Cascades de glace

La végétation est un peu déboussolée par cette douceur. Les rosiers fleurissent et les arbres font des feuilles toutes vertes, bientôt les fruits... J'espère que vous avez bien profité du ski et de la glace dans les Alpes Maritimes par ce que c'est déjà fini. Il va falloir se mettre aux activités de printemps: goulottes en altitude et grimpe sur la côte sont les seules issues. Encore quelques degrés de plus et ils vont bien ouvrir les cols en montagne.

Deux photos du week end dernier au Fournel pour se remonter un peu le moral.

Muriel aux prises avec une colonne du palais des glaces.  

Un beau palais: avec des pièces hautes et lumineuses de 80 à 180m. Il y a même les chandelles pour éclairer au plafond. Les colonnes sont scultés par d'étranges artistes. Vraiment un petit musé à ciel ouvert.

Un petit aperçu du site depuis Délicados en fin de journée alors que les grimpeurs sont déjà repartis vers la chaude vallée.

Lire la suite

Ca peillonne!

3 Janvier 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Couennes

Ils envoient du gros à Peillon pendant les vacances scolaires. Ca bronzait sec aujourd'hui dans les secteurs de la grotte et de Paul Arêne pour les djeun's des environs de Nice mais aussi pour les italiens et allemands en vacances. Ici la moyenne d'age reste bien en dessous des 25 ans et ça grimpe fort.

Damien Tomeasy randonne dans "la violence et le sacre". Normal il est chez lui.

 N'empêche que faut fermez les bras... Ou alors j'ai pas encore tout compris. Le passage à califourchon sur la grosse stalactite au milieu de la photo est mythique.

 Bienvenue au Pays des Merveilles pour le grimpeur. Le rocher déverse? Pas de problème gogogadgette à la calcite, et à la colonne... Il y a des prises de partout, mais vaut mieux avoir les "méthodes". C'est un peu comme les "codes" pour passer dans un niveau supérieur sur un jeu vidéo, sans les "méthodes" pas d'espoir de clipper la chaîne tout la haut.

Sylvain cherche le bon coincement dans le Corbeaux. 

 Une voie déroutante avec des dizaines d'astuces, de coincements et crochets pour passer d'une colonne à l'autre dans ce plafond.

 
Lire la suite

Haute Tinée

1 Janvier 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Un bon coup de chaud sur la haute tinée en ce 1er janvier avec un peu de pluie jusqu'à 2500m...

Les cascades classiques de Gialorgues sont déjà bien formées. Le 30/12/2006 la classique de gauche était en glace très cassante. Il ne manque qu'un peu de froid pour que ça soit moins humide en versant sud.

Pour le ski, la neige a bien fondu depuis la dernière chute mais il y avait encore de quoi bricoler. Monté possible à Bousiéyas avec les chaînes sur la route du col de la Bonnette. Puis bonnes conditions de ski en versant nord ou en sud en suivant la route au début. Le 31/12/2006 on a fait l'Enchastraye en passant par le camp des Fourches puis en remontant le long vallon de Salso Moréno.

Vue du sommet de l'Enchastraye:
Le bassin versant du Salso Moréno au soleil coté français et le col de Pouriac qui permet de plonger dans l'ombre du versant Italien.
Muriel sur les derniers petits plateaux suspendus coté italien permettant d'accéder à l'Enchastraye.

Derrière la pyramide parfaite du rocher des 3 Evêques s'élance fièrement.

Le rocher des 3 Evêques est un point géographique caractéristique où se rejoignent 3 crêtes importantes: celle venant du col de la Bonnette, celle venant du col de l'Arche et la crête de la frontière franco-italienne venant du sud. La dénomination du pic trouve sûrement son origine dans les 3 bassins versants formés. Pour les amateurs de ski de pente il y a quelques possibilités sur ce sommet. Vu de la haute Tinée il parait inskiable. Mais après en avoir fait quasiment le tour, les évêchés du val Stura et de l'Ubaye présentent de belles pentes blanches.
Une bonne fondue, un peu foie gras et de champagne: rien de telle pour bien passer à l'année 2007 dans la cabane du berger de Salso Moréno.

Lire la suite

Un peu de grimpe au chaud?

28 Décembre 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Couennes

Une envie de nouvel an au chaud? J'en connais certains qui n'ont pas hésité une seule minute pour passer leur vacances sur la Riviera. Quittant leur grand pays du Nord, sans glace ni neige pour l'instant, ils accours tous sur la côte pour  toucher un peu de rocher tiède.
Si vous allez à Gorbio, Peillon, la Turbie, Castillon....  demandez leur un peu d'où ils viennent. C'est la grande migration vers le petit Nice en ce moment. C'est vrai que se faire dorer au soleil avec des multitudes de voies sur du calcaire sculpté comme nul part ailleurs, c'est le bonheur. Les sports d'hiver tardant à venir cette année dans le Nord, le phénomène est sûrement accentué.
Allez voir les belles photos de grimpe sur le site d'Escailloux avec des niçois qui s'éclatent à Aiglun et à Castillon en ce moment.
Lire la suite

Le froid est là

20 Décembre 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Après une petite virée matinale dans le vallon de Gialorgue, le froid est bien là. Ca gèle plein pot à St Dalmas le Selvage, mais les 2 cascades classiques ne sont pas encore tout à fait grimpables. A cette vitesse, c'est bon pour Noël.

Pour le ski, j'ai fait le Mont Pierre Châtel par sa combe nord ouest. La piste de Gialorgue est skiable limite au prix de 4 ou 5 passages sans neige pour traverser les ruisseaux. Dès que l'on sort de la piste damée, on tombe dans une croute infame. J'ai donc opté pour la première combe versant Nord et me disant que de toute façon c'est là où la neige a le moins bougé. En plus ça ne dégèlera pas d'un poil versant sud vu ce froid.

Vu sur la Pointe Côte de l'Ane depuis le sommet du Mont Pierre Chatel

Le plaisir de la trace à la descente.

Bon ce ne fut pas sans mal avec cette neige durcie sous forme de plaques à vent, mais on se fait quand même bien plaisir.

Finalement la descente ne sera pas trop mal, avec une majorité de poudre sur fond dur dans toute la combe. On retombe dans la croute 100m de dénivelé avant de rejoindre le fond du vallon de Gialorgue. La montagne est déserte. Le beau temps fait resplendir les sommets éclairés par un soleil oblique d'un mois de décembre. C'est le top, quoi!!

 La pointe des 3 Hommes juste à coté avec une descente  bien raide coté Demandols!!!

La cime de Pal au fond au centre.

 Une vue sur le secteur Demandols des pistes d'Auron. Ca à l'air pas mal enneigé pour un début de saison.

 

Lire la suite

St Auban

19 Décembre 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Saint Auban. En voila une belle petite vallée au confin des Alpes Maritimes. C'est sûr que les visiteurs ne sont pas très nombreux dans ce coin. St Auban, c'est pil poil entre le Verdon et Aiglun. Alors face à des stars pareils difficile de se faire une réputation, même si le caillou est de la même qualité. Le calcaire de Saint Auban est relégué au rang des petites falaises inconnues.

Mais c'était sans compter sur François Cholet (alias "Wawa") et sa motivation sans borne pour équiper, nettoyer, purger, brosser les prises, débroussailler, baliser les accès. Résultat: un potentiel grimpistique en cours d'explosion avec des sites de partout et des voies qui poussent comme des champignons.

Les falaises de St Auban forment une barrière plus ou moins continue de 2km.

En plus l'Esteron s'est taillé un canyon au milieu de la barre en formant des rempart de calcaire jaune orangé de part et d'autre pour augmenter le plaisir.

Le village endormi dans la torpeur de l'hiver à droite de la crête.

 

Question ensoleillement c'est le top. Tout ou presque est orienté plein sud pour pouvoir grimper même en hiver, les belles journées. Les grandes voies dans la clue sont juste un peu plus fraiches à cause du thermique qui remonte souvent le canyon.

Le meilleur site de couenne, c'est le 2ème triangle. Avec des voies sur du rocher à trous et à scultures énormes. Juste à droite, le cirque n'est pas encore sur le topo, mais présente une dizaine de voies toutes neuves jusqu'à 50m de haut!!! On a aussi essayé le secteur à Lolo au dessus du village avec des voies plus bloc en général.

Pour les amateurs d'ambiance paroi, il y a aussi les voies des Grands Piliers de 3 à 4 longueurs. La seule équipée est "Le retour des bédouins". On a fait "Vol au dessus d'un nid de coucou". C'est une belle voie en fissure du genre une petite Ula avec du rocher tout neuf. Il faut un gros jeux de friend jusqu'au n°3 car avec nos 7 friend on était un peu juste. Pas la peine d'avoir des énormes friend, mais il faut doubler les tailles moyennes.

Le départ de "vol au dessus d'un nid de coucou". Une voie aux cotations un poil tassées comme partout à St Auban.

Au programme: du rocher hyper sculté avec des gouttes d'eau tellement pointues que ça crisse sous les pieds. L'absence d'équipement  renforce l'impression d'être les premiers à découvrir ce superbe rocher.

Plein de belles petites voies pour les courtes journées d'hiver à St Auban. En plus vous risquez fort de croiser Wawa au détour d'un chemin qui vous indiquera les dernières nouveautés de St Auban. Une  personnalité incontournable qui vient de réussir son diplôme d'aspirant guide. Quand est-ce que tu mets ton film de l'aspi en ligne? Il est dément...

 

Lire la suite

Vive le ski!

10 Décembre 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Ca y est. C'est parti. Le déluge de vendredi sur la cote est tombé tout en neige un peu plus haut dans les montagnes. Samedi matin il y avait très vite 50cm de fraiche à partir de 2000m dans le Haut Var. Avec ce qu'il était déjà tombé avant, ça skie à partir de 2000m. On a chaussé au parking à 1871m sur la route de la Cayolle et ça skiait déjà sur des champs de blocs!!!

Du coup on a fait une trace épuisante avec Math Blanchard au dessus des cabannes de Sanguinière. Pour la première sortie en plus c'était physique.

Ca fait du bien de voir les arbres crouler sous la neige, de retrouver les bonnes sensations de glisse dans le silence de l'hiver. On était parti pour le Sanguineirette, mais le vent soufflant sur les crêtes et notre forme d'une première rando nous ont rabattu sur la cime de Cartairet en plein soleil.

Décembre, janvier c'est le top pour la poudre. Il fait froid et le soleil est bas... La neige ne bouge pas d'un poil même en plein sud. Du coup les sorties à l'après midi avec une bonne grasse matinée sont permises.  Une descente au soleil couchant... et c'est le pied intégral!

 

Les premiers virages sont hésitants, puis doucement les sensations reviennent et ça se lache de plus en plus dans les pentes.

La Pointe du Trou de l'Ane en face de nous. Le couloir central est déjà bien chargé.

Une plaque partie des rives du couloir avait d'ailleurs déjà coulé.

La saison de ski est ouverte. Bonne trace et restez prudent.

Lire la suite

Viso - Couloir Coolidge

5 Décembre 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Goulottes, Couloirs et mixte

Pas mal de monde a pu profiter du créneau de novembre pour faire une goulotte avec des approches quasiment sèches qui facilitent bien les choses. Ce week end on était motivé, mais Damien nous dit que ça brasse déjà pas mal dans les Ecrins. Loupé!!!

Pierre nous parle du Viso avec un couloir N qui se fait plutôt au printemps. On verra bien. En plus c'est en Italie, au Nord de Cunéo, au pays du capuchino et du pannetone. C'est donc parti avec Pierre Gallot et Muriel vers les sources du Po. De la plaine Piémontaise on ne voit que ça : le Viso domine largement toutes les autres montagnes. C'est vraiment une pyramide top classe.

Le Bivouac Villata perché au dessus du vide, au pied du couloir. Un petit tonneau de 2m X 2m! Attention il faut pas trop bouger la dedans.

Et le miracle se réalise. L'approche est quasiment sêche!! 20cm de neige à tout casser jusqu'au bivouac Villata à 2600m. Ensuite le couloir est un peu sec, mais ça passe tout juste avec des bonnes sections de mixte et de la glace plaquée pour franchir quelques petits murs. Les pentes de neige fuyantes de ce couloir immense se suivent. L'ambiance devient aérienne. On est bien au coeur d'une face Nord en hiver.

Bienvenu au Viso sur les traces de Coolidge en 1881. J'espère que pour lui c'était un peu plus enneigé; par ce que là ça ressemble à une bonne goulotte par endroit.

Pierre en action dans les pentes au dessus du névé central.

Y a du gaz. Et franchement chapeau aux italiens qui ont osé skier ça, même avec pas mal de rappels pour les sections en goulotte.

Arrivée à la croix sommitale samedi en même temps que le mauvais temps.

Heureusement que Muriel connaît la descente par la voie normale par ce que c'est assez compliqué. On risque bien de dormir là haut si on ne connaît pas.... 

D'ailleurs, il vaut mieux prévoir pas mal de temps pour la descente. Environ 6h minimum, du sommet à 3841m pour rentrer au Plan del Melzé à 1600m. Avec la route pour rentrer en France c'est un peu long. Si vous n'avez pas d'obligation le lendemain, une bonne option peut être de dormir au bivouac Andréotti le long de la voie normale à la descente.

Dimanche. Redescente au soleil, avec la mer de nuage sur l'Italie.

Il a à peine neigé 10cm là bas dans le week end!!!

Lire la suite

Mort Subite

26 Novembre 2006 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Les week end humides les grimpeurs cherchent les dévers abrités de la pluie. Certaines falaises résistent très bien aux résurgences et aux trombes d'eau. On a de la chance, car les Alpes Maritinmes regorgent de sites qui s'y prètent. Il y a par exemple les amateurs du nouveau site de Sospel qui ne craignent pas les pluies diluviennes (ni les bouteilles) ou le fier bastillon d'Aiglun protégeant ses concrétions millénaires des attaques du ciel.

On a fait une petite visite dans "Mort Subite" qui a été bien rééquipée par Eric keffer. Il faut aller chercher le départ au bout des Ruines à droite de la falaise.

Le 7b de départ avec 3m abominables qui passent heureusement bien en A0.

On peut l'éviter par les 3 premières longueurs de Saga pour faire une voie bien plus homogène. Mais bon, on voulait faire qlq chose de nouveau....

Attention au "temps de l'innocence" qui coupe la voie dans L3. L'équipement rapproché peut tenter de partir tout droit dans cette voie alors qu'il faut partir à droite au bout de 15m. C'est plus facile.

Plein soleil vers la partie gauche de la falaise.

Aujourd'hui Laurent Marchino et sa bande se faisaient dorer dans "Les chevreuils de calandales". Et (fait insolite!!!!) une cordée a parcouru "l'école buissonière": une très belle voie de terrain d'aventure pas souvent reprise avec plein de lunules.                

Mumu trouve encore le moyen de sourire après la 5ème longueur. (qui doit valloir bien plus que 6c+ pour qui veut l'enchainer?)

Heureusement il y a pas mal de point, mais ça devait  engager avant tout sur piton...  Brre!                              

Les 3 longueurs de 6b en dessous sont très belles et variées: mur gris de gouttes, mur vertical à trous (Made in Aiglun, marque déposée) et même une belle colonnette. De quoi profiter agréablement de l'après midi. Soleil de 11h à 16h 30 dans cette partie de falaise fin novembre.

Lire la suite