REVALPIN
Articles récents

En Voie de Disparition

3 Janvier 2008 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Quand l'hiver arrive dans les Alpes Maritimes, on passe beaucoup de temps au coin du feu. Justement, il y a une superbe grotte aménagée par nos ancêtres pour bivouaquer au pied du Baus d'Eïra: bien pratique pour qui veut squatter plusieurs jours dans le coin.                          undefined

Pour se remonter le moral avec ce mauvais temps, voila quelques photos en exclusivité du 1er janvier dans "En Voie de Disparition" au Baus d'Eïra. Pour le topo c'est ici

undefined
La 3ème longueur remonte un beau pilier gazeux.

Un vrai plaisir, pour finir dans une dalle à cannelures.
undefined Mumu enchaîne  la 4ème longueur: Une longueur de transition qui traverse un peu pour finir par un pas de 6b sous un petit toit.

Les chaudes couleurs du Baus d'Eïra en décembre.               

En plus, de là haut on voit la mer. Que demander de plus.

C'est une belle falaise d'hiver ou d'intersaison pour lézarder dès que le soleil chauffe. C'est plein sud, mais dès que les nuages sont arrivés le 1er janvier il faisait froid.
undefined

undefined Le soleil nous quitte en fin de journée, juste en arrivant dans la 5ème longueur. Pas de chance c'est le passage clef avec une grande dalle de continuité en 6c.                    
Il est temps de rentrer au coin de feu.    


Lire la suite

Le Val Vermenagna gâté en ce début d'hiver

31 Décembre 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

En attendant les éventuelles chutes de neige prévues pour les premiers jours de 2008, nous revoilà donc reparti vers Limone pour  quelques dégustations de grandes courbes.
En partant à presque 12h de Nice samedi, il fallait improviser un itinéraire judicieux pour skier vers Limone! En sortant du tunnel de Tende coté italien, le versant allant du Bric Costa Rossa à la Punta Miranda brillait de mille feux. Pour profiter du soleil de cette après midi, il fallait sûrement aller de ce coté. Un coup d'oeil à la carte et c'est parti pour la Costa Testette qui parait la croupe la plus adaptée pour monter sur cette crête. Après un fourvoyage sur la petite route enneigée de Casali Giocet, qui nous oblige à mettre les chaines pour sortir la voiture d'un mauvais pas, c'est à 14h que l'on chausse les skis!


undefined Au premier plan la belle pente de neige fraiche que l'on va descendre juste après.

Au fond à droite on voit la fameuse Facia.  La belle crête qui part à droite, c'est la pente des paravalanches?
undefined Arrivée au couché du soleil au sommet de la Costa Testette juste en dessous de la Cima Pittè.

Au fond le Val Vermenagna dans l'ombre déjà glacial
Après avoir profité d'une belle trace de montée, nous sommes descendus par une autre croupe vierge de toute trace partant du point 2172 sur la crête et passant par le Gias Ciapusa. La partie haute de la descente est tout en poudre légère jusqu'aux arbres vers 1600m: quelques minutes d'exception avec des courbes tout en douceur en cette fin de journée, seul sur la montagne alors que les lumières s'allument déjà petit à petit à Limone. Puis le bas de notre descente est moins bonne: une bonne croûte, puis une neige glacée au fond de la vallée.

Dimanche le temps est moins beau et on en profite pour découvrir la combe sous le Passo Del Colombo depuis Palanfrè. Décidément ce début d'hiver est bien neigeux par là-bas. Encore 5cm à 10 cm de plus dans la matinée de dimanche. Pour avoir une idée de l'épaisseur nous avons fait une coupe du manteau neigeux à environ 2100m sur un versant homogène: 2m de neige!!!!
undefined Et encore de la peuf au dessus de Palanfrè.
Au fond le caractéristique passo  del M Colombo et à droite le sommet rocheux de la Garbella.
Lire la suite

Challenge Victor de Cessole

30 Décembre 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Comme chaque hiver le CAF organise cette course à St Dalmas le Selvage. Cette année, deux parcours sont prévus de façon à satisfaire les différents types de concurrents. (Voir profils des parcours sur les affiches)

Parcours A : un parcours long et technique, destiné aux compétiteurs licenciés de niveau International, National et Régional. 

Parcours B : ouvert à tous les skieurs de randonnée voulant tester leur capacité dans une course conviviale. Les snowboarders et télémarkers seront les bienvenus sur cet itinéraire.
undefined

Lire la suite

Le ski rime avec Italie

26 Décembre 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Voila la photo qui va vous décider à passer le col de Tende pour une immersion dans l'hiver version blanc.
Comme tout le monde le dit, il y a beaucoup plus de neige versant italien que du coté français dans nos Alpes de l'extrème sud. Mais cette année le contraste est énorme, avec des chutes  de neige qui se suivent en provenance du sud-est.

Retour à Limonetto après la première descente à ski de l'hiver.

Avec autant de poudreuse, les cuisses non entrainées sont brulantes: pas de pitié pour le style en chasse neige sur le chemin.
undefined

Nous avons fait le sommet de la Giosolette. En cas de jour blanc, c'est une bonne option. L'itinéraire  monte sur une croupe  sud en longeant  une  zone boisée en versant nord: on ne peut pas se perdre et la lisière de la forêt permet de garder des points de repères pour la descente sans visibilité.  En plus c'est une classique toujours tracée par les italiens:  il n'y a pas à faire la trace à la montée.
Lire la suite

Prenez les Frappés

26 Décembre 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Cascades de glace

Ce début de saison pour les cascades des Alpes Maritimes est marqué par les antécédents de sécheresse de l'automne 2007 qui a mis à sec pas mal de cours d'eau du département. Les quelques chutes de neige de décembre en Haute Tinée n'ont pas beaucoup augmenté les maigres écoulements.
Le froid est bien là, mais les cascades classiques ne sont pas forcément les plus fournies quand l'alimentation en eau est absente. Après un petit tour à Demandols et Gialorgue samedi dernier: les versants nords sont pauvres en glace alors que la fonte du manteau neigeux en face sud avait permis à quelques lignes de grossir un peu.

Finalement nous sommes allés voir "Prenez les frappés" à Gialorgue: vallon à droite en montant juste après la première maison le long de la piste de Gialorgue.

undefined Muriel dans la première  grande longueur de glace. La cascade commence par plusieurs courts ressauts de glace, avant de venir buter sur ce premier mur au fond d'un ravin encaissé.

La cascade se devine à peine depuis la piste, mais elle se révèlera bien fournie jusqu'en haut. Les jours de beau temps, cette ligne permet de grimper au soleil. Mais le ciel ne daignera pas laisser entrevoir un carré de ciel bleu ce samedi. On ne s'attendait pas à trouver autant de glace dans cette cascade. Une belle ligne pour dépoussiérer les piolets: que demander de plus. L'euphorie était grandissante en découvrant une glace de plus en plus scuptée par le soleil en montant.

Le premier mur donne accès au petit cirque supérieur.
3 belles longueurs de glace bleutée vous attendent.
En cas de redoux ou soleil, il faudra arriver suffisamment tôt au pied de cette partie, car on voit bien que le bas est exposé à pas mal de chute de chandelles.
undefined

Samedi 22 décembre la glace était encore très froide et cassante à cause de la semaine glaciale qui avait précédée. Il fallait parfois s'y reprendre à plusieurs fois pour poser une bonne broche sans que la glace ne fissure trop autour. Mais en général, par beau temps, la glace est plutôt tendre dans la partie haute ci dessus qui prend bien le soleil.

undefined Ambiance hivernale dans les longueurs du haut.
Une neige fine est tombée dans la journée, recouvrant la glace de quelques millimètres de poudre.
undefined Le petit cigare tout en haut passe assez bien avec une option renfougne entre 2 colonnes pour les petites malines qui ne veulent pas trop forcer.

Au dessus, il n'y a plus vraiment de glace pour faire un relais sur broche. Avec 2 friends moyen/gros ou 2 cornières, on peut faire un bon relais sur un massif rocheux à droite, une vingtaine de mètres au dessus du haut de la cascade. Pour la descente, vous avez le choix entre les rappels à installer sur abalakofs ou une descente à pied rapide tant qu'il n'y a pas trop de neige: la barre rocheuse se contourne en traversant vers le fond de la vallée de Gialorgue (ouest). Il faut traverser sans perdre d'altitude en passant plusieurs ravines, jusqu'à trouver une pente boisée facile. On descend dans les mélèzes pour rejoindre la piste en fond de vallon.
Lire la suite

Ligurie mon amie

12 Décembre 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Couennes

Voila quelques idées de site de couennes au chaud l'hiver que nous avons découvert le week end dernier.

Dans le Val Argentina le site le plus beau est certainement "Corte". Un site en plein essor, dans une vallée italienne très authentique. Le calcaire y est assez sculpté et calcifié, malgré un aspect de calcaire d'altitude. 
Le val Argentina se rejoint en sortant de l'autoroute à Arma di Taggia (20min après Vintimille). Ensuite il faut remonter la vallée jusqu'à Molini di Triora. 5 min après ce village en direction de Triora on prend une petite route à droite en direction du village de Corte. Après quelques lacets, un peu en dessous du village de Corte un panneau indique à gauche le site d'escalade ou "rocca de arrampicata" en italien dans le texte. On peut trouver le topo du site sur internet mais il manque les voies les plus récentes.  
DSCN2666.JPG

Le secteur  principal est le plus ensoleillé pour l'hiver. Certaines voies sont majeures sur ce rocher gris bleu.

Au programme pas mal de plats adhérents et de mouvements dynamiques.


Il y a 3 ou 4 secteurs, tous orientés au sud/ouest à Corte. Mais les autres sont plus ombragés sous des arbres: à garder pour une saison plus chaude. Un clin d'oeil à Gérard Goglio qui adore ce site apparemment. Merci à Fabien Arsento qui a des origines dans le fond de cette vallée et qui nous a motivé à monter découvrir ce site.
Dans le val Argentina, il y a aussi de belles falaises un peu plus haut à Loreto avec même quelques petites "grandes voies". Mais on reviendra au printemps, car il y fait moins chaud.
DSCN2672.JPG En plus vous  pouvez même en profiter pour faire du lèche vitrine de Noël sur la Costa di Fiori avec toutes les stations balnéaire très chiques: de St Rémo à Finale Ligure.

Dimanche nous avons rejoint Finale Ligure et ses falaises beaucoup plus connues et fréquentées. Nous sommes tombés par hasard sur le spot le plus en vogue du coin en hiver: La Rocca di Corno. Par rapport à Corte on perd la tranquilité, mais on gagne la vue mer avec une belle  petite île au milieu des flots et un rocher à trou formant autant de bac même dans les dévers les plus prononcés.
Dans le secteur ouest, aux alentours du 6c majeur "Rombo di Vento" plusieurs grandes longueurs de 7a à 7c ont été équipées récemment dans les dévers rouges criblés de trous. Du coup c'est le spot à la mode des italiens du coin qui se retrouvent ici le week end.
Les autres secteurs de ce site présentent de magnifiques murs verticaux avec des voies remontant des rangés d'alvéoles sympathiques. La patine se fait sentir dans certains 5c/6a, mais les voies un peu plus dures sont préservées.  

Le secteur Rombo di Vento: le rendez-vous des génois en manque de voie en 7+++ chaque week end d'hiver?

En tout cas c'était blindé de monde ce dimanche.

Rombo-di-Vento.jpg

Les couennes de la Rocca di Corno sont toutes superbes avec le rocher si particulier en nid d'abeille de Finale.
 (question pour Stéphane: Mumu grimpe vraiment à 2 pieds sur cette photo?)

Rocca-di-Corno.jpg

Vive l'italie et les panettones à tremper dans le cappuccino.
Lire la suite

Réfugiés aux Calanques

26 Novembre 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Désolé, c'est pas que l'on boude Nice, mais l'arrosage des Alpes Maritimes sur la fin de semaine dernière nous a fait fuire une fois de plus vers les Bouches du Rhône.
Samedi, la pluie sur la route jusqu'à 20km de Marseille nous a fait penser que l'on avait oublié de regarder ce qui passait au ciné. Coup de bol, la route est sèche à partir de Cassis!!
Voila de nouveau quelques photos de la Gardiole avec son staff inépuisable de grandes voies.

DSCN2611.JPG "Et voici la Calanques d'En-Vau appellée aussi par les locaux : En-Vau la Belle"
entendu tel quel en provenance d'un des rares bateaux qui visitent les Calanques en hiver.
Pour ce samedi au temps mitigé nous somme allés au "Toboggan de la Corniche". C'est une voie typique des Calanques montant sur le pilier d'une aiguille qui se jète en mer. En haut de l'aiguille, on arrive au pied de la falaise du Belvédère. Une solution élégante pour sortir sur le plateau est d'emprunter la voie qui passe juste au dessus du trou du serpent. Depuis le haut de l'aiguille il faut emprunter la vire vers la droite qui permet de traverser facilement jusqu'au relais de la dernière longueur en 6c. Cette longueur remonte un superbe pilier presque détaché. Il y a même des trous dans le rocher donnant sur l'entrée du trou du serpent!!

Sans-titre-3.jpg Le manque de soleil rend la mer noire et profonde. Du coup la première longueur au raz des vagues parait bien austère.

Dimanche, nous avons été peut être un peut trop ambitieux en voulant faire Arthroscopie au Devenson. On pensait grimper vite dans les passages d'A1 en libérant un maximum de passages. Mais on se rend vite compte que ça va pas être possible avec la nuit qui tombe à 17h et notre petit moral. Visiblement, la voie n'a pas du être trop répétée, car le rocher est bien sale. Dès L2 le dévers est important. Un anneau de corde laissé par les ouvreurs nous permet une réchappe vers la nouvelle voie Sanababich.

L2 de Arthroscopie.
Les poings sont moites, verrouillés au fond d'une fissure sabloneuse. La dizaine de friends sous mes pieds tient vaguement dans ce rocher qui part en shipse.

Le relai tout neuf de Sanababich 5m à droite me tend les bras.... Un petit pendule et le tour est joué.
Sans-titre-1.jpg

Finalement la sortie par cette voie moderne remplira déjà bien la journée. En plus la partie haute de la face est toujours légèrement déversante. Ca nous a permis de hisser notre matos sans encombre et de profiter des beaux mouvements sur les pétales de rocher du Devenson. La suite de Arthroscopie à l'air démente avec des pétales et autres choux fleurs de calcaires énormes. Faudra revenir....

Sans-titre-2.jpg Le rocher marron de Sanababich.

Un itinéraire moderne franchissant astucieusement cette face raide. Ambiance garantie dans les 3 longueurs du haut qui avancent chacune un peu plus dans le vide...
DSCN2645.JPG Le secteur Baou Rouge du Devenson porte particulièrement bien son nom. L'orientation ouest permet de voir le rocher virer au orange puis au rouge en fin de journée. C'est le secteur d'hiver idéal du Devenson: le plus ensoleillé. Un petit bivouac dans le coin doit permettre de voir des lumières fabuleuses....

Lire la suite

Suivi des conditions de ski cet hiver

23 Novembre 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Après les précipitations de cette fin de semaine, difficile de savoir si ça skie dans le Mercantour, avec un iso 0°C qui frisait les 2500m. Seuls ceux qui iront voir pourrons juger....
Pour suivre aux mieux les conditions de ski et de neige pendant l'hiver je vous rappelle quelques liens utiles à mettre dans vos favoris.
- Les balises nivoses de météo France avec une nouvelle balise au lac de Millefonts ( secteur Colmiane, Valdeblore ) en plus de celle de Restefond. C'est un sacré plus pour connaître les chutes de neige, T° et vent sur le Mercantour. Bien sûr il y a toujours le bulletin neige et avalanches du 06 sur météo France mis à jour régulièrement par des skieurs de rando toujours sur le terrain.
-Le Forum du Mercantour où les skieurs y vont à qui mieux mieux pour pronostiquer les chutes de neige ou raconter leur sortie ski.
-En plus de Météo France, n'hésitez pas à jeter un oeil à la météo de notre prévisionniste local de l'INLN de Sophia: une analyse détaillée des phénomènes météo à grande échelle pour tenter de prévoir le temps dans les Alpes Maritimes.
- N'oubliez pas les nombreuses web cam du départements. Il y en a un peu partout dans toutes les stations. Les sites de celles des stations d'Isola et Auron ont entièrement  été revus.
- Pour les conditions rencontrées par les skieurs qui alimentent les banques de données topo, tout est rassemblé sur le Metaskirando pour les Alpes Maritimes.
Et bien sûr, plein d'info sur les sites perso des azuréens mordus de skis et sur les forums comme Denali, c2c...

Bonne glisse.
Lire la suite

L'hiver aux Calanques

20 Novembre 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Samedi, alors que le thermomètre marque tout juste 0°c aux environs d'Aix en Provence le matin, nous espérons que le soleil réchauffera suffisament en bord de mer. C'est gagné. Une fois au pied de la paroi du Devenson le teeshirt s'impose. Le rocher blanc des Calanques réverbère tellement que je regrette d'avoir oublié les lunettes de soleil à la voiture. Bref, le week end s'annonce superbe dans ces Calanques dont ne se lasse pas.
Samedi nous avons fait la grande arête du Devenson qui borde la gauche du cirque. C'est un itinéraire astucieux louvoyant au plus facile sur le pilier. La voie est équipée de nombreux pitons, mais il faut quand même emporter quelques coinceurs pour compléter parfois. Les relais sont sur de bons pitons ou sur des pins. Pour l'approche, il faut descendre le couloir issu du col du Devenson encore bien plus bas que le passage équipé d'une chaîne. Arrivé 100m au dessus de la mer on remonte un petit couloir à main gauche pour traverser vers le pied de la falaise.
L'enfilade des Calanques en direction de Cassis depuis le Devenson.

Au premier plan la partie droite du Devenson avec la fameuse tour Save où passent quelles  voies magnifiques.
Tout au bout à droite la forteresse de Castelvieil.
DSCN2547.JPG
Laurent Chantoiseau dans un passage de 5++ de la grande arête du  Devenson.

La mer étincelante, l'ambiance du cirque sauvage du Devenson juste à coté, le pied quoi!!

Dimanche nous avons trainés les chaussons vers la paroi des Futurs Croulants à l'Oule pour faire "Le Linceul". Cette voie historique contourne le toit des Futurs Croulants par la droite. Sous le toit, la voie passe dans la fameuse dalle blanche triangulaire du  "Linceul" des Calanques. Pour trouver l'attaque, c'est la cheminée juste à droite du "piton Masqué" qui est équipée sur scellement. 

DSCN2562.JPG Mumu  renfougne  un peu dans la première longueur du Linceul. Cette cheminée extravagante aux formes rondes n'est pas sans nous rappeller "Les Futurs Croulant" qui  présente 3 longeurs de ce style.

L'équipement présente quelques spits rouillés, des pitons et lunules. L'engagement de cette voie a été considérablement réduit par l'équipement sur goujon de 2 voies récentes de part et d'autre du Linceul. Du coup on peut faire quasiment tous les relais sur les gonjons ou scellements de ces nouvelles voies: pas de risque de tomber à la mer!

DSCN2568.JPG La deuxième longueur qui vaut à elle seule le déplacement pour faire cette voie.

Le rocher jaune en nid d'abeille ne vous décevra pas. Une longueur unique dans les Calanques avec une sorte de tube en cristaux d'aragonite!!
DSCN2583.JPG
La dalle blanche du Linceul plonge vers la mer.


C'est pas tous les jours que l'on peut faire le Linceul en débardeur!!
Les piolets et crampons attendront encore quelques temps.

Dimanche le perforateur vrombissait sur le premier pilier à gauche de la paroi de Castelveil sous la vire de la traversée Ramond. Je pense que c'est un rééquipement de "L'hérésiarque Masque" d'après le topo. Il y a un plan de rééquipement des anciennes voies tombées en désuétude dans les Calanques? 

Lire la suite

Dent d'Aire

13 Novembre 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Il parait que l'hiver arrive jeudi. En attendant, la fraîcheur ne nous a pas trop dérangé pour grimper le week end dernier au Verdon. C'était finalement une bonne idée de replis, au vu du fort vent annoncé dans les Calanques.
Nous sommes allés grimper dans  "Pas de prélude pour Hervé" au niveau du bélvédère de la Dent d'Aire. Cette voie s'atteint en 2 rappels de plus en dessous du secteur classique de "Petit Chat". Elle permet d'enchainer 8 bonnes longueurs très bien équipée en 6a et 6a+ (avec les trois longueurs d'une des voies de la partie haute). En voila une bonne façon de reprendre la grimpe sans se prendre la tête. En plus la vue est très sympathique depuis ce pilier avec les falaises des gorges en enfilade jusqu'à l'Escales.
 
DSCN2524.JPG
 
Un grimpeur déguste la première longueur du pilier de "Pas de Prélude pour Hervé" sur fond de falaise mythique.

La folle équipée était constituée de: Laurent Chantoiseau, Mariella, Sergio, Simon, Muriel et moi. Profitant de l'absence de leur femme, Sergio et Simon voulant "bander à part" se sont même échauffés dans la voie voisine "Atelier Clandestin". Mais le niveau bien plus élevé les a renvoyer "sans prélude" sur le pilier avec les filles et surtout les 6a salvateurs.
Les longueurs les plus difficiles présentent des pas de 6a+ qui peuvent dérouter. Mais tout cela est toujours bien protégé et comme toujours on trouve souvent des prises en allant se balader 2 m à droite ou à gauche du point.

Pas-de-pr--lude1.jpg Mariella négocie  un petit rétat sur le beau calcaire du Verdon. Elle aura bien mérité sa première voie dans les gorges après le rattrapage  douloureux  d'un vol imprévu de Laurent dans L1.
Lire la suite