REVALPIN
Articles récents

Prom Gélas et ski sur lac

17 Mai 2011 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Le 15 mai, c'était la Prom Gélas : l'événement incontournable de la fin de saison de ski dans le sud.

Pour ceux qui n'étaient pas là, il y a quelques photos sur skitour.

J'ai adoré cette journée comme beaucoup de participants pour la bonne humeur, l'esprit de convivialité entre les cyclistes et les skieurs, la fête et bien sûr la sensation enivrante de monter de la mer au Gélas par ses propres moyens en une matinée. J'ai fini 10ème aux balcons. Je n'avais pas de chrono, pour juste marcher au rythme des pulsations cardiaques, mais j'ai du mettre un peu moins de 6h de pur bonheur.

Vraiment un grand merci aux organisateurs de cette fête du sport dans le Mercantour.

 

Le lendemain, nous avons fait le tour du Malinvern avec Muriel depuis Isola 2000. La météo était parfaite avec un regel excellent. En partant du parking juste sous le nouveau lac artificiel en direction du col Mercière, on chausse encore à la voiture! 

 

DSCN4941

 Descente de Druos sur le lac de Valscura.

 

En ce moment, les mélanges de couleurs bleutées et blanches des lacs en cours de dégel sont magnifiques!

 

En voyant l'excellent regel à Isola 2000, nous avons décidé de faire le tour du Malinvern dans le sens Druos, Valscura, Pas du Loup pour laisser le temps au couloir du Pas du Loup de dégeler un peu.

 

DSCN8447

 Le lac de Valscura vu d'un peu plus près.

 

Attention, il n'est plus possible de traverser les lacs en ski quand ils prennent ces couleurs. Mais c'est tellement beau!

 

 Il reste de quoi skier et même de beaux couloirs de neige pour l'alpinisme dans le Mercantour.

 

De gauche à droite, des Tablasses à la cime de la Lause

DSCN8454
 Et la neige commence à bien transformer dans la deuxième descente vers le Rio Freddo.
 DSCN8457

 

Sans titre 1

Et c'est reparti pour les lacs en arrivant sur celui du Malinvern.

 

Tient, le Viso pointe son nez à droite.

 DSCN8471

 Arrivée au lac des Terres Rouges du coté Isola 2000.

 

Du bleu à tous les étages dans l'eau, la glace et le ciel toujours aussi limpide.

DSCN8483

Et pour finir avec les lacs, voila celui un peu moins naturel du Gourc de la Peur: Une belle retenue de 130000m3 prête à lâcher sournoisement un jour de grande fréquentation à Isola 2000, à cause d'une digue qui fuit un peu trop parait-il....

Lire la suite

Corborant versant Italien

10 Mai 2011 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Le Corborant est très escarpé du coté du refuge de Rabuons. Mais coté Italien, ça passe en ski!

 

Pour cela il faut monter au refuge Migliorero depuis la station thermale de Bagni di Vinadio dans le val Stura. Il y avait 20 min de portage le 8 mai pour atteindre la neige depuis le parking après Besmorello.

 

Après être monté au refuge, un aller/retour dans le vallon médian de l'Alpette ne vous décevra pas, avec une neige qui reste bonne l'après midi dans un versant plein nord.
DSCN8370

 

Le refuge Migliorero ressemble à une sorte de forteresse perchée sur une bute au milieu d'une combe encaissée : seul endroit un peu à l'abri des avalanches du vallon.

 

DSCN8433 Voila le cadre pour faire la sieste au refuge Migliorero au bord des eaux miroitantes du lac d'Ischiator: splendide!

 

Le lendemain nous partons en direction du Pas d'Ischiator puis du Corborant, malgré un regel pas très bon avec un passage nuageux dans la nuit.

 

 Sommet  du Corborant, beau point culminant du val Stura, avec le Mounier encore un peu enneigé en fond de paysage.
DSCN8379

 Et voila Mumu dans un premier virage juste sous le sommet.

 

Les sudistes repéreront le Viso à droite au loin.

DSCN8395

 

La belle pyramide rocheuse derrière, c'est le Grand Cimon de Rabuons qui nous a mis l'eau à la bouche la semaine dernière en voyant cette possibilité de skier le sommet du Corborant.

 

DSCN8399

 La descente commence par la croupe Est du sommet qui n'est pas très raide, mais impressionnante avec des barres des deux cotés.

 

Vue grandiose sur l'Argentera: On dirait qu'il reste de la neige sur les versants italien!!

DSCN8400  On arrive alors à un petit colu où il faut prendre à gauche un court couloir Nord à 40° maximum. Le tout était en neige déjà très molle en surface à 11h pour nous. Assez agréable quand même à skier.

 

En dessous du couloir Nord, on peut agrandir un peu les virages.
DSCN8405

 

DSCN8421 Puis la descente du vallon de Migliorero est un enchantement de sections très skiantes  jusqu'au lac du refuge: miam!
 DSCN8428

 Sur la banquise en cours de fonte de retour au lac d'Ischiator.

Encore un peu et on verrait bien un phoque montrer le bout de ces moustaches par ici!

 

 

Suite des news en mode été ou en vélo ski à la Prom/Gélas?

Lire la suite

Ski en étoile à Zanotti

4 Mai 2011 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Alors que quelques richissimes français viennent de finir leurs vacances de Pâques à Courchevel ou aux Arc 2000 par un bain de boue journalier pour rejoindre quelques lambeaux de neige artificielle sur les cimes, on fait encore du VRAI SKI dans le Mercantour. Sans téléphérique, ni hélicoptère, le cru 2011 de neige du sud est réservé aux adeptes du goût de l'effort.

 

DSCN4815  Mumu se dope d'encore un peu de poudre au Grand Cimon de Rabuons.

 

De retour de 3 jours dans le Val Stura, nous sommes drogués au ski après avoir écumé les sommets du val del Piz: Grand Cimon de Rabuons, Montagnette, Ténibre, Testa Ubac. Autant de sommets majeurs pour le ski de randonnée de printemps depuis le refuge Zanotti.

Conditions d'accès le 3 mai 2011:

- Pian del Regina : on chausse au replat à 1800m pour encore un bon moment, une petite heure de portage

- Val Talarico : on chausse à la voiture à 1600m!!!  Plus pour très longtemps.

 

DSCN4829

 

Le refuge Zanotti est idéalement placé au centre d'un cirque de sommets presque tous skiables. Le refuge est fermée au printemps et il faut récupérer la clef au café/hôtel de Pontebernardo.

 

Dimanche, c'est l'affluence au Grand Cimon de Rabuons avec de nombreux italiens largement convertis à la peau de phoque.
DSCN4811
DSCN4819

Le Grand cimon de Rabuons se descend par plusieurs versants dont un beau couloir Nord que nous avons choisi pour cette fois.

 

En face les couloirs sud de la Punta Schiantala à déguster en transfo.

 

Pas de photos de la journée de lundi où l'on a atteint le sommet de la Montagnette à la boussole dans le brouillard.

Mardi le temps se dégage de nouveau pour une grande journée à cheval sur les cimes.

 

Vu vers l'Est depuis le sommet du Ténibre: c'est la descente classique vers le refuge de Rabuons,

avec le grand Cimon au fond à droite.

DSCN4866
  Nous Traversons le Ténibre en descendant en versant Ouest. Le petit couloir permettant  d'accéder aux lacs du Ténibre passe à pied car trop glacé pour les skis.
DSCN4880

 

DSCN4898

2ème sommet de la journée: la Tête de l'Ubac

 

avec le fameux couloir N du Ténibre entre Mumu et le Cairn.

 Sans titre 1   Et s'est parti pour l'immense descente plongeante du versant Nord de la Testa Ubac jusqu'au fond du val Talarico: un must à faire au moins une fois dans sa vie de skieur.
DSCN4926 Au fond du val Talarico, on voit l'enneigement encore important de la vallée en ce mois de mai. Plus que 200m de dénivelés sur la route enneigée jusqu'à 1600m.

Pourvu que les conditions actuelles pas trop chaudes durent encore un peu pour pouvoir en profiter.

Lire la suite

Gélas ski au pied

29 Avril 2011 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Cette année, un seul itinéraire permet de skier le Gélas depuis le sommet : la face Nord italienne.

Nous y avons fait un tour mercredi avec Jérome Couturier qui est accroc de pente raide à ski. C'est une courte pente de 200m environ perchée au sommet des Alpes Maritimes. Elle est raide et très exposée et demande d'être vraiment sûr de ses virages à ski, en plus d'un manteau neigeux ultra stable.

 

DSCN8320  Au sommet du couloir Est du Gélas, la vue est toujours aussi saisissante sur la Gordolasque encore bien enneigée au dessus du refuge de Nice.
 DSCN8324  Vue sur la vallée de la Madonne de Fenestre depuis le Gélas. La limite d'enneigement est située vers 2150m au pied du petit  Caïre.

 

Du sommet du Gélas, nous tentons d'abord de descendre par l'arête du St Robert qui présente une facette ouest bien enneigée. Mais la neige est très dure est glacée à cause du soleil qui tape fort par ici chaque après midi. Les carres mordent à peine. Nous remontons au sommet pour tenter notre chance dans la face nord, où la couche de neige a du rester plus froide.

 

Jérôme au sommet de la face Nord le sent bien: ça va passer!

 

Effectivement 10cm de poudre sur un fond dur accrocheur permettent de faire du ski agréable.

DSCN8325

  Soudain un banc de brouillard a la bonne idée de passer par le sommet du Gélas au moment où la pente se raidit.

Tu vois le bas? Il y a toujours de la neige sous mes skis.... on peut encore descendre surement...

 DSCN8331

 

DSCN8333  Quand le brouillard va voir plus loin, on reprend nos aises pour quelques virages grisants dans cette facette suspendue.
 DSCN8335  La sortie vers le glacier de la Siula emprunte une courte traversée avec un peu de neige plaquée sur les rochers. Il vaut mieux sortir le piolet.
Sans titre 1 Dans les grandes pentes moins raides sous le couloir des italiens la tension tombe et Jérôme lâche les chevaux.

 

On descend jusqu'au refuge Soria? Non, quand même il est déjà 11h, et le retour par le Collet St Robert permet de récupérer l'itinéraire de montée au balcon du Gélas coté Français.

 

 DSCN8349 Une belle série de conversions pour remonter au collet St Robert, qui devait être également très bon à skier en versant Nord ce jour là.

 

Au final un très beau souvenir de ce moment de ski intense et engagé, grâce à des conditions de neige peut-être rarement aussi bonnes et sûrs dans ce versant. Merci Jérôme.

Lire la suite

La goulotte de Goupil

23 Avril 2011 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Goulottes, Couloirs et mixte

Il ne reste plus grand chose de la belle glace bleue de cet hiver dans le Mercantour. La canicule de début avril a fait disparaître la carapace de glace qui avait transformé le massif en paradis de la goulotte cet hiver. Il reste les couloirs de neige un peu moins raides qui sont encore très bien remplis en altitude.

 

DSCN4784

Un beau renard vient nous rendre visite au lac Autier, pour faire une halte restauration, sur sa route vers la baisse Autier.

 

 

 

Avec Muriel nous sommes allés voir ce qu'il restait en Gordolasque dans la face nord du Caïre Cabri. Nous avons difficilement trouvé encore de quoi tirer 4 longueurs de neige et glace. Pour l'accès en Gordolasque, on se gare au parking d'été et l'accès au lac Autier peut se faire à pied sec jusqu'en haut des pentes vers 2100m.

 

Voila le haut de notre petite goulotte du jour en face nord de l'antécime nord du Caïre Cabri: encore de quoi aérer les piolets.
DSCN4752

 A la sortie de la longueur de glace où trois broches ne sont pas de trop pour l'assurage.

 

 

Sans titre 1

 

 

DSCN4766 Vue sur le lac Autier depuis la longueur de sortie de la goulotte.  Les 10 derniers mètres étaient sec pour sortir directement au sommet de l'antécime nord du Caïre Cabri.

 

Encore une photo de goupil, vraiment pas farouche, qui ne nous a pas quitté d'une semelle tant que l'on a pas rangé le picnic!

 

C'est qu'il n'y a encore pas grand chose à manger en avril sur le manteau blanc!

Sans titre 2
Lire la suite

Cirque du Brocan

21 Avril 2011 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Le Brocan est plus connu par les skieurs de randonnées pour son tour par le col Guillié et le pas du Brocan.

Le cirque italien allant de la cime de Baus jusqu'à la cime de l'Agnel en passant par le Guillié, le Brocan, le Caïre de l'Agnel et la cime de l'Agnel présente une série de belles descentes souvent raides et suspendues. Il suffit de lire VOGLIA DI RIPIDO pour voir le beau potentiel de pentes finalement plus accessibles depuis la France que depuis l'Italie quand la route est coupée une bonne partie de l'hiver à Entarques.

 

DSCN8289 Depuis le couloir Est du Brocan, on voit bien les différentes options qui permettent de basculer du vallon de Cougourde vers le vallon du Brocan: Couloir W de l'Agnel, Pas de la Ruine, Collet de Vallette Escure.

 

Je me suis laissé tenter par une visite solitaire des lieux le 18 avril en montant par le vallon de Cougourde et j'ai été récompensé par une neige au top! Après une traversée du collet de la Valette Escure, je suis remonté et descendu dans le couloir Est du Brocan à l'esthétique irrésistible. Après une deuxième descente au fond du cirque du Brocan, je suis repassé en France par le Pas de la Ruine.

 

DSCN8264  Vu sur le Brocan : objectif de la journée par son beau couloir Est rectiligne qui débouche sur une selle juste à gauche du sommet.
 DSCN8273

 Le versant Nord du Collet de la Vallette Escure est encore en poudre!!!

 

C'est le gavage inespéré et une journée qui commence bien avec ce bonus de neige!

Sans titre 1

Vue d'ensemble de la descente  du versant nord du collet de la Vallette Escure

 

Grande ambiance suspendue en haut, puis une traversée sous la tête de la Ruine pour se mettre dans l'axe du couloir du bas.

 

 

L'Argentera vu du sommet du Brocan dans un ciel limpide.

 

Je profite d'un moment de repos pour savourer le silence, le calme, la température fraîche sans vent.

DSCN8293
DSCN8296

Et c'est parti pour 250m de pente dans ce beau couloir juste assez large pour se faire plaisir et enchaîner les virages sans retenu.

 

Environ 40° de moyenne avec un court passage un peu plus raide dans le bas.

 

Il ne restait plus qu'à remonter le Pas de la Ruine qui passait tout en peau avec les couteaux lundi. C'est signe que l'enneigement est très bon!

 

 En plein après midi, la combe de la Vallette Escure est encore en moquette parfaite pour rentrer sur Cougourde.

 

Au fond, c'est le collet que j'ai traversé le matin même dans l'axe de la combe.

DSCN8304

 

En restant bien en rive gauche du vallon de Cougourde, on peut encore descendre à ski jusqu'à la combe de Trécolpas, mais pas plus bas. Il reste 30 minutes de portage à la descente jusqu'aux pistes de fond.

Lire la suite

Conditions au top dans le Mercantour

19 Avril 2011 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Bonnes conditions pour le ski bien sûr! Les températures, un peu plus fraîches en ce moment, permettent de conserver le bon enneigement en altitude et offrent une moquette parfaite toute la journée. Finis les départs de nuit  pour  descendre avant que la neige se liquéfie, on peut se lever à une heure raisonnable!

Et dire que François Gouy est en raid dans le Mercantour pour la semaine: quelle chance!!! Gaves toi bien!

 

Dimanche nous en avons profité lors d'une grande boucle vers l'Enchastraye depuis le camp des Fourches sur la route du col de la Bonette : Enchastraye - cime de Pelouse - cime de Pelousette.

 

Vue vers l'ouest depuis le sommet de l'Enchastraye. On voit les différentes options qui permettent de boucler un tour depuis le camp des Fourches.

DSCN8205

 

DSCN8210

Marine Claris négocie le petit couloir N entre L'Enchastraye et la cime des 3 Evèques.

 

Elle vient de nous rejoindre avec quelques amis au sommet de l'Enchastraye pour faire à peu près le même tour sur le versant Ubaye.

 

Pour traverser du vallon du Lauzanier vers le vallon de Pelouse, il y a deux options: soit le col de la Petite Cavale, soit la tête Pelouse en traversée avec une descente ouest assez raide sur une rampe plongeante.

 

Grand Cairn ou petite Mumu au sommet de la tête de Pelouse: un beau 2900m loin d'accès depuis l'Ubaye.

 

Finis les grandes chaleurs: il faut ressortir la polaire!

DSCN8237
 Face ouest de Pelouse en velour avec vue sur le versant Ubaye de la cime de Voga: miam
 DSCN8243

 

DSCN8247

 Dernière montée en vue au col entre le Bonnet Carré (plutôt triangle vue d'ici) et Pelousette.

 

Heureusement les copains nous ont déjà fait la trace et l'on vient de se faire une sieste d'une heure dans le vallon de Pelouse: la belle vie.

 

Du sommet de Pelousette, un beau couloir est encore enneigé pile au dessus du Camp des Fourches: un final en beauté, facile à repérer le matin en arrivant.
DSCN8254

 

Au prochain numéro beaucoup plus au sud : encore un peu de poudre hier et beaucoup de pente!

Lire la suite

Raid à ski au Paradis

14 Avril 2011 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Voyages

La semaine dernière nous avons fait un tour du massif du grand Paradis en ski de randonnée. Tout était réuni pour 5 jours de grand plaisir avec une météo bloquée sur le grand beau temps estival, des sacs de raid légers grâce à tous les refuges gardés et une petite équipe de 3 skieurs affûtés et en grande forme : Muriel, Patrick et moi.

 

DSCN8184

Tout l'esprit du raid à ski est dans cette photo:

se laisser glisser en douceur vers une destination toujours nouvelle, ne jamais revenir sur ses pas, chaque jour découvrir de nouveaux paysages, chercher son itinéraire vers le refuge suivant que l'on espère toujours douillet, niché dans un cirque de montagne où l'esprit vagabondera encore tard dans la nuit après avoir posé les skis.

 

Nous avons fait la boucle depuis Ponte dans le Val Savarenche et non de Cogne comme habituellement pour éviter d'arriver le week end au refuge Victor Emmanuel bondé par tous les summiters du 4000m le plus accessible du val d'Aoste.  Finalement ce fut une bonne option qui nous a mis l'eau à la bouche pour chaque jour enchaîner quelques  variantes de l'itinéraire classique.

 

DSCN8190

 Premier sommet le 2ème jour: la cime de Noaschetta se traverse très bien sur l'itinéraire allant du refuge Victor Emmanuel au refuge Pontese.

 

Au dessus de nous c'est le sommet du Grand Paradis avec la pente blanche de la face Est.

 

IMGA0103 IMGA0107
 Première grande descente glacière du raid vers le bivouac Ivrea
 Puis les virages s'enchaînent comme chaque jour jusqu'à plus soif dans une neige de plus en plus souple en descendant vers les refuges.

 

Désolé pour la qualité des photos, mais l'appareil ayant rapidement rendu l'âme, nous avons fait avec les moyens du bord.

Au refuge Pontese nous retrouvons Thierry Ghigino (de St Martin Vésubie!!). Avec ses précieux conseils et les informations de la gardienne très sympathique, nous récupérons assez d'informations pour prendre l'itinéraire du col de Money. Ce col, très peu utilisé, permet de basculer directement sur le Vanontey avec à la clef une longue et magnifique descente glacière un peu complexe depuis le haut.

 

IMGA0113

En partant du refuge Pontese, la belle muraille du Mt Nero et de la Rocca Viva élance ses piliers de granit vers le ciel: de superbes voies d'escalade déjà testées en été.

 

 

 

Il va falloir franchir cette muraille par le fin couloir oblique de droite pour rejoindre le col de Money.

 IMGA0126  Au sommet du col de Money, la vue sur les glaciers du Grand Paradis récompense l'effort de cramponnage dans le couloir sud.

 

Du col de Money une descente grandiose sans trace nous attend. La clef de la descente est un passage vers 3000m permettant de basculer sur le glacier du Grand Crou par une courte pente raide orientée ouest juste sous un tout petit lac au pied de l'arête de la Rocca Viva. S'en suit un enchaînement de combes glacières sauvages jusque sur les pistes de ski de fond du Valnontey, où déambulent quelques touristes effarés de nous voir débarqués avec nos skis : Vous venez de là haut???? Vous avez fait une dépose en héliski, c'est pas possible....

 

IMGA0133
IMGA0140
 A la descente, la vue sur les séracs de la Rocca Vica est saisissante.
 2 petits couloirs cachés plus loin, nous voila au pied du glacier de la Tribulazione. Encore 1000m de descente jusque dans les alpages déjà verts du Valnontey.

 

 

IMGA0147  Après une nuit réparatrice dans un hôtel authentique et gastronomique comme savent le tenir les italiens, il va falloir porter les skis pour la première fois pour la montée au refuge Victorio Sella qui est sèche jusqu'aux cabanes de Pascieu.
 IMGA0154 Et nous voila de nouveau sur la neige pour une descente grisante en moquette parfaite l'après midi même. il s'agit du versant nord de la cime de L'inferno (le comble du massif du grand Paradis)

 

Une chose m'échappe encore lors de ce raid  à ski sans journée de repos. Plus les jours passent, plus les étapes s'allongent et plus les participants ont la forme. Alors que la fatigue gagne d'habitude petit à petit du terrain au fil des jours, cette fois ci on dirait que nous sommes chaque jour un peu mieux acclimatés à l'altitude et au grand air. Ca tombe bien, car la dernière journée nous réserve une grande étape jusqu'au Val Savarenche en passant au refuge Chabot. 

 

Au dessus des glaciers de l'Herbetet sur l'arrête du Grand Serra. Patrick devant et Muriel derrière qui vient de littéralement nous scotcher en faisant la locomotive du trio à 500m/h sans pause jusqu'ici.

 

A ce rythme on ne sera pas en retard sur l'horaire.

 IMGA0169
 On se paye même le luxe de monter au sommet du Grand Serra qui propose un pas d'escalade en dalle aérienne.
 IMGA0176

 

IMGA0202

IMGA0206
 Après le col du Grand Neyron, 1600m de descente nous attendent pour rejoindre la vallée sur fond de la face nord de la Becca Montandayné
 Une neige transfo à point permet de se laisser aller jusqu'au refuge Chabot avant de faire un peu de ski sous-marin dans une soupe de neige liquéfiée en dessous de 2200m.

 

Bravo à toi Patrick pour tes progrès rapides en ski de randonnée cet hiver : quelle réussite pour un premier raid à ski!

 

De retour à Nice, il se remet à neiger! Va t on avoir un petit rab de ski de rando dans le Mercantour après cette semaine d'été avant l'heure?

Lire la suite

Raid royal dans le Mercantour

6 Avril 2011 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

**Royal**

car nous avons dormi dans la demeure royale de Victor Emmanuel roi de Piemont Sardaigne et duc de Savoie.

Et oui, le Mercantour et l'Argentera, réputés pour leurs montagnes foisonnantes de gibier étaient la réserve de chasse privée du roi. Au coeur du massif, sur le plan de Valasco, il avait fait construire sa demeure de chasse ou "casa di caccia" en italien.

Flavio, guide et gardien émérite de refuges dans l'Argentera de longue date, a décidé d'ouvrir depuis 2 ans cette bâtisse comme refuge pour le ski de rando à partir du mois de mars. Alors profitez en! Plus il aura de monde, plus il sera motivé pour persévérer à garder ce château pour notre plus grand bonheur.

 

DSCN0593

1er jour : Descente magnifique sur le plan de Valasco sous le lac de Claus. Au fond le Matto ferme le paysage.

 

La Casa di Caccia est tout en bas sur le plateau au pied du Matto.

 

Et pourtant la journée n'avait pas si bien commencée : après 1h d'attente du bus 100% neige du Boréon qui ne viendra jamais, nous rejoignons Isola 2000 en voiture. Tant pis pour le concept de traversée du massif, ce sera un tour en boucle depuis Isola.

 

Et voila notre demeure pour ce soir: un château. Farniente et bronzing au programme de cette après midi pendant que les avalanches grondent en face Est du Matto.  DSCN0601 

 

Et Flavio a plus d'une surprise dans son sac pour vous faire passer un séjour inoubliable au château: chambre individuelle, décoration et mobilier de charme, cuisine de châtelain au coin du feu... Et tout ça avec les services classiques du refuge de Haute Montagne, dans un cadre idyllique de cimes enneigées.

 

Le lendemain magnifique vue sur le versant classique du Matto depuis la cime de la Paur.

 

Le Matto, très fréquenté sur ce versant par les italiens en ce moment.

DSCN0630
Même encore un peu de poudre dans le vallon au nord du col de la Paur qui descend sur le val Stura. DSCN0644

 

Ensuite nous avons trouvé une brêche sur la crête juste au sud de la cime de Perthusa qui nous a permis de basculer dans une descente grisante sur le Rio Freddo.

 

Sans titre 1  Les aigles planent au dessus du refuge du Malinvern qui nous héberge le 2ème soir. Le roi ne chassant plus et la chasse étant interdite dans le parc national, il fallait bien des successeurs: les voila en action!

 

 

DSCN0717  Le dernier jour, nous allons rendre visite à la Testa Gias de Laghi qui pésente un beau versant Est à skier tôt le matin, suivie d'une descente ouest plongeante sur le sanctuaire de St Anna di Valdieri.
Lire la suite

Grand tour des Encantats partie 2

1 Avril 2011 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Ski

Pour cette deuxième partie du raid à ski espagnol, nous partons de la station de ski d'Espot par les remontées mécaniques. L'ambiance est à la compétition décontractée, avec tous les surfeurs du coin venus tenter le monitorat de surf. Au dessus des pistes, deux coups de peaux de phoque et nous voila de nouveau en terrain vierge.

 

DSCN4549

Première descente du jour en versant N d'un petit col sous le col de Muntanoy.

 

La petite couche de fraiche rend le ski tout doux.

 

 

DSCN4556 En tirant tout droit vers l'Estany Negre, nous descendons un petit couloir sympathique.

 

 Enchantement des paysages des Encantats en remontatnt au col de Monestero.

 

Des pins et des sommets pointus.

DSCN4559
 Au passage du col de Monestero nous ne résistons pas à gravir la cime de Perguera qui nous vaudra un peu d'alpinisme sur une belle arête en plein ciel.
 DSCN4572

 

DSCN4573  Sous le col de Monstero une grande descente nous attend jusqu'au lac de St Maurice.
 DSCN4578  Vincent lâche les freins dans la descente : c'est que le refuge Amitges est encore loin et l'heure tourne. Feu vers le bas!

 

Après la descente sauvage du vallon de Monestero, il faut remonter au pas de course au refuge Amitges. On arrive pile à l'heure pour le repas. Un plat de pâte par personne plus loin, la fatigue est déjà partie et il reste seulement  les superbes images de la longue bambée du jour avalée.

On retrouve les groupes qui font le tour classique des Encantats, avec  en plus quelques copains aspirants guides de ma promo. Mais la nourriture du refuge précédent leur a laissé des souvenirs, car ils sont tous brassés et la nuit ne va pas être triste pour certains.

 

DSCN4594  Le très beau et confortable refuge Amitges lové au pied de son mini Capucin de 200m qui regorge de belles voies d'escalade.
 DSCN4592

 En face du refuge: les fameuses aiguilles des Encantats qui donnent leur nom au massif. La petite devant et la grande à droite.

 

800m du pied des éperons au sommet et un couloir central magnifique presque tout en neige! Avis aux alpinistes.

 

Nous quittons avec regret le nid douillet du refuge d'Amitges pour traverser le col de Saboredo derrière les aiguilles d'Amitges. Certains n'ont pas dormi de la nuit dans le refuge à cause d'un ventre barbouillé, mais le pire est à venir!

 

Enfin une étape où l'on est pas tout seul pour partager les belles traces.

 

Nos compagnons du jour ne voient pas les choses sous le même oeil, les problèmes digestifs continuant à faire rage au point de se tordre de douleur sur la neige.

 DSCN4604

 Pause déjeuné au refuge Saboredo qui a été le théâtre d'une nuit épouvantable d'après le gardien: 3 personnes évacuées en hélicoptère à cause d'une diarrhée et de nausées atroces!

 

On ne va pas traîner dans ces lieux contaminés....

 DSCN4605

 

Nous voila donc parti l'après midi même pour le refuge Colomers en traversant une brèche juste au sud du Sendrossa.

 

DSCN4623 S'ensuit une descente grisante sur la vallée de Colomers sur une neige juste décaillée comme il faut dans ce versant plein de soleil. 
 DSCN4630  Plus bas on retrouve des coins de poudre entre les petits pins juste espacés comme il faut pour ne pas gêner le ski, comme souvent dans ce massif.

 

 Le refuge Colomers au bord de son grand lac.

 

Le gardien n'est pas si bourru que ce que l'on peut lire ici ou là sur le web: juste un peu maniaque de la propreté et du rangement...
DSCN4649

 

Tient, mais voila un groupe de français dans ce refuge, et pas des moindres: toute la famille Keller au grand complet en passant par Marc le PDG de SBM à Monaco jusqu'à notre Jacques Keller auteur de quelques perles du Verdon comme Naziaque ou Virillimité.

Après une soirée à refaire l'histoire de l'âge d'or des Calanques et du Verdon, nous repartons vers le dernier refuge: Restanca, en skiant quelques sommets au passage.

 

Sans titre 5  Mathieu sous la cime de Traversani qui propose une très belle crête sommitale aérienne.

 

DSCN4687

 La fin de la descente du Montardo sur le barrage de Restanca.

7ème jour de ski les jambes connaissent les mouvements par coeur. Il n'y a qu'à se laisser glisser et les virages viennent tout seul.

 

 Dernier jours de ski: on finit en beauté en remontant le sauvage versant nord du Bessiberi Nord jusqu'à la brêche Peyta qui passe très bien en ski.

 

Vue sur le val d'Aran.

DSCN4718
 Pour finir une dernière descente de 1100m dans le canyon impressionnant de Vallavessina: notre premier "Barranc" en ski. En fait, ça passe toujours très bien, mais chaque ressaut laisse planer le suspens d'une issue scabreuse.
 DSCN4726

 

De retour au barrage de la Caldes de Boï, on se fait cueillir par la pluie: un brusque retour à la réalité souvent plus difficile que ces vacances de rêve. C'est toujours un véritable lavage de cerveau que ces voyages au long cours en montagne. Au  fond je pense que c'est ce que l'on vient y chercher: oublier, oublier les contraintes, les horaires, les transports pour mieux penser à son bien être. D'ailleurs j'en connais un qui ne se sent plus depuis qu'il est rentré à Nice!

Lire la suite