REVALPIN

La fille cachée de St Robert

7 Août 2007 , Rédigé par Revalpin Publié dans #Escalades

Le St Robert, belle pyramide satellite du Gélas, la traversée classique de ses arêtes vertigineuses... tout ça, vous connaissez?? Saviez vous qu'il cache une face nord de 400m coté Italien, avec un glacier qui racle et qui grogne encore tout ce qu'il peut avant sa mort programmée. 
Bref, Saint Robert était surement un saint homme de son époque; mais il a lui aussi son "coté obscure". 
Pour découvrir sa fille cachée rien de tel qu'une incursion dans cette face Nord.

DSCN1751.jpg Muriel et Benoit tchatchent au relai. Plus bas le glacier du St Robert coule encore de beau jour.  Il y avait encore pas mal de glace sous la couverture de pierre jusqu'en haut de la photo.

Après avoir gravi les moraines très instables du glacier et franchi la "rimaye", plusieurs voies s'offrent à vous. La plus récente s'appelle "Erika", en pleine fleur de l'age du haut de ses 17 ans d'existence. Les pitons de la voie, déjà rouillés jusqu'à la moelle, vont bientôt disparaître tels les boutons d'acnés de sa jeunesse. 
Grâce à vos friends et coinceurs vous allez pouvoir vous délecter des fissures de la jeunette qui va bientôt faire peau neuve. 
La voie Erika propose  quelques longueurs assez redressées en 6b dans le partie basse. Il faut chercher les pitons qui indiquent souvent le chemin. DSCN1750.jpg
Ben au sommet du spigolo qui marque la fin des difficultés.
Un fois arrivé au sommet de l'éperon de 200m où chemine la voie, l'escalade devient beaucoup plus facile sur les 200 derniers mètres.
DSCN1763.jpg

L'accès au pied se fait très bien en venant de la Madonne de Fenestre. Direction col de Fenestre puis descendre environ 150m coté Italien pour prendre un gros sentier empierré qui part à droite (marqué sur IGN). De là, il faut traverser en franchissant quelques vires à un moment pour arriver au pied de la face. 3h sans se presser. Du sommet du St Robert on descend du coté Français par l'une ou l'autre des arêtes du St Robert.

 DSC01618.jpg  DSC01621.jpg
  Un Bouquetin du val Gesso nous défie le long du chemin.  Le Génépy. Il y en a partout en cette période de grande floraison. Mais il est interdit de la cueillir dans le parc du Mercantour et dans le parc des Alpi Maritime.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :